Achat immobilier : plus de propriétaires en France qu’il y a 50 ans

Publié le 17/12/2018

La statistique peut sembler surprenante mais elle est pourtant bien réelle. Aujourd’hui en France, il y a davantage de Français propriétaires de leur logement que dans les années 70. Un essor porté par les ménages les plus aisés, les couples et les seniors. Et la palme revient au Nord-Ouest de la France …

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Achat immobilier : plus de propriétaires en France qu’il y a 50 ans

Plus de la moitié des Français propriétaires de leur logement

immobilier-propriétaires-avant

Selon les derniers chiffres de L’INSEE publiés en novembre, les Français sont de plus en plus nombreux à accéder à la propriété. Ainsi, on dénombrait pas moins de 58 % de propriétaires d’une résidence principale en 2014 contre 43 % en 1968, soit une augmentation de 15 points en près de 50 ans. Une situation qui concerne tout le territoire, excepté la Corse dont le cas a fait l’objet d’une étude distincte.

À noter que si la part des propriétaires augmente, celle des locataires a quant à elle baissé de près de 4 points sur la même période. Mais c’est le nombre de personnes logées à titre gratuit qui a le plus chuté. En 1968, le nombre de logés gratuitement représentait 12,4 % de la population contre 2,2 % en 2014.

Les couples avec enfants davantage propriétaires

L’accession à la propriété n’a cependant pas été uniforme depuis les années 70. L’INSEE met d’ailleurs en avant quatre périodes clé qui ont conduit à ce résultat. Parmi elles, les années 2000 ont joué un rôle déterminant jusqu’à une stabilisation liée à la crise de 2008.

La hausse est particulièrement marquée chez les personnes de plus de 60 ans (+ 19 %) et les ménages dans lesquels l’homme, le plus souvent, occupe un poste de cadre ou une profession intermédiaire (+ 23 % et +21 %). Ce sont donc les foyers les plus aisés qui semblent le plus avoir contribué à l’essor de la propriété en France. Mais la composition du foyer est elle aussi importante. Ainsi, les couples avec enfants sont aujourd’hui davantage propriétaires qu’en 1968 (+26 %) alors que les foyers monoparentaux restent plus longtemps locataires (-5,2 %).

Malgré une hausse globale, l’accession à la propriété plus marquée dans certaines régions

La Bretagne, numéro 1 sur le podium ? C’est, en tout cas, ce que révèle l’INSEE qui dénombre pas moins de 66,3 % de propriétaires Bretons. Les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire, la Bourgogne-Franche-Comté ainsi que la Nouvelle-Aquitaine suivent de près avec respectivement 64,3 %, 64,1 %, 62,9 % et 62,4 % de propriétaires.

L’Ile-de-France, quant à elle, enregistre un taux inférieur à la moyenne avec 47,4 % de propriétaires. Faut-il cependant rappeler que la région parisienne est également l’une des zones françaises où l’immobilier est le plus cher.

Par ailleurs, c’est en Outre-mer que la tendance s’inverse depuis 1990. Seule la Guyane a vu la part de ses propriétaires augmenter de 2 %.

18

18 points, c’est l’évolution de la part des propriétaires entre 1968 et 2014 en Normandie. La Bretagne qui enregistre aujourd’hui le plus grand nombre de propriétaires n’a vu cependant sa part augmenter que de 11 points en 50 ans.


Dernières Actualités

Corse : les résidences secondaires des continentaux ne seront pas surtaxées

Publié le 20/09/2019

Pour lutter contre la hausse du nombre de résidences secondaires sur l’île de beauté, le président de l’Assemblée de Corse a déposé une proposition de loi. Celle-ci vise à appliquer une lourde taxe sur les résidences secondaires détenues par des continentaux tout en exonérant les locaux. Jugée anticonstitutionnelle, cette proposition a pour l’heure été rejetée.

Bail mobilité : quels avantages pour les propriétaires et les locataires ?

Publié le 18/09/2019

En matière d’investissement locatif, il y a du nouveau depuis la loi Elan de novembre 2018. Le bail mobilité permet de louer un logement pendant de très courtes durées, sans toutefois devoir s’acquitter d’un dépôt de garantie. Pour les locataires comme pour les bailleurs, il est assorti de nombreux avantages mais un certain nombre de spécificités doivent être connues de tous. Voici le détail.

Allègement fiscal pour les donations : le Gouvernement favorable

Publié le 13/09/2019

La réforme a déjà été abordée par l’exécutif et confirmée récemment par le ministre Gérald Darmanin. Attention toutefois, pas de bouleversement sur le traitement fiscal réservé aux donations avant 2021, si toutefois les dépenses publiques le permettent. Quant aux successions, le droit sur les héritages n’est pas à l’ordre du jour.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière