Comment réduire son impôt avec l’immobilier de prestige ?

Publié le 31/01/2018

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Comment réduire son impôt avec l’immobilier de prestige ?

L’immobilier de prestige parisien a vu son nombre de ventes augmenter de près de 25 % en 2017. Une augmentation qui a également affecté les prix du marché, enregistrant une hausse de 10 %. Des indicateurs en hausse, y compris au niveau national, grâce au retour des investisseurs étrangers que mise en place de l’IFI ne réfreine pas leurs envies.
Investir dans des biens immobiliers de caractère tout en bénéficiant d’avantages fiscaux est possible grâce au dipositif Malraux et Monuments historiques. Une solution rentable et fiscalement avantageuse pour amortir l’achat de ce type de logement.

Immobilier de caractère et avantages fiscaux

Les logements de luxe français ont de nouveau l’attention des acheteurs. En effet, les zones d’ombre émanant du Brexit ainsi que la volonté d’indépendance de la Catalogne ont réfreiné les ardeurs des investisseurs dans les villes de Londres et Barcelone.
Paris, Bordeaux ainsi que le territoire français suscite leur intérêt, profitant également des taux de crédit avantageux en ce début d’année. Une nouvelle qui ravi les réseaux d’agence spécialisée, soucieuse des perspectives du secteur compte tenu du « nouvel » impôt sur la fortune immobilière (IFI).
Mais quels atouts présente réellement l’investissement locatif en immobilier de prestige ?

Acquérir un ou plusieurs biens immobiliers anciens de caractère offre le droit à chaque acquéreur de bénéficier d’une réduction d’impôt conséquente. Pour cela, il est possible d’avoir recours à des dispositifs d’aide tel que la loi Malraux ou encore la loi Monuments historiques. En plus de cet avantage fiscal non négligeable pour rembourser son emprunt, l’acquéreur contribue à la sauvegarde du patrimoine immobilier.

« C’est du jamais vu. Tout se passe comme si un vent de confiance totalement inédit avait balayé l’attentisme, voire le pessimisme, qui sévissait encore ces dernières années, qu’il s’agisse de la clientèle française ou internationale. Le niveau des taux d’intérêt est certes très attractif, mais l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron a indéniablement créé une dynamique inconnue. » Charles-Marie Jottras, président de Féau

Loi Malraux, défiscaliser en rénovant

Ce dispositif d’aide offre une réduction d’impôt à toute personne acquérant et rénovant un bien ancien localisé dans un secteur sauvegardé. Avec cette mesure, le gouvernement souhaite dynamiser ce marché et assurer la préservation de son patrimoine immobilier. Les propriétaires peuvent alors défiscaliser et profiter des loyers générés pour se constituer des revenus complémentaires.

Avantages

Le dispositif Malraux offre de nombreux atouts aux acquéreurs de biens anciens :

  • Réduction d’impôt de 22 % ou 30 % du montant investi
  • Location pendant 9 ans sans plafonds de ressources ou de loyer
  • Possibilité de reporter l’avantage annuel

Conditions d’éligibilité

Afin de pouvoir bénéficier de cette réduction d’impôt, le logement doit être loué nu, pendant 9 ans au minimum et à titre de résidence principale. Il doit également être situé dans une zone éligible au dispositif et être intégralement restauré lors des travaux de rénovation.
Ces dépenses ne peuvent dépasser le plafond de 400 000 € sur 4 ans et la restauration doit être suivi par un architecte des bâtiments de France.

Loi Monuments historiques, réduire ses impôts en préservant

Les propriétaires ou personnes désirant acquérir un bien classé « monuments historiques » ou inscrit à l’inventaire supplémentaire peuvent défiscaliser leurs impôts. Datant de 1913, cette loi vise à valoriser le patrimoine immobilier en facilitant son acquisition et sa rénovation. Chaque investisseur partage la responsabilité de la bonne conservation et de la transmission du bien avec la collectivité nationale.

Avantages

L’acquisition de ce type de bien grâce à la loi monuments historiques, assure une certaine image de marque à son propriétaire ainsi que des gains fiscaux importants :

  • Charges foncières déductibles du revenu global
  • Déduction de l’ensemble des coûts des travaux de rénovation et d’entretien
  • Avantage fiscal non plafonné
  • Location possible, sans plafonds de ressources ni de loyer

Conditions d’éligibilité

L’attribution de ces avantages est soumis à la validation de plusieurs critères concernant le bien en lui même ainsi que l’investissement. Tout d’abord, l’investisseur est tenu d’acquérir le monument historique en direct et de le conserver pendant 15 ans au minimum. Les travaux de rénovation doivent être suivi par un architecte des bâtiments de France.
Enfin, l’ensemble des documents relatifs doivent être joints à la déclaration d’impôt afin de bénéficier des avantages fiscaux.


Dernières Actualités

Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

BTP : le Gouvernement souhaite une reprise des chantiers à 100% avant la fin du mois

Publié le 22/05/2020

Après deux mois d’arrêt total, les gros chantiers du bâtiment, mais également les rénovations des particuliers, peinent à reprendre. À l’issue du confinement, on estime d’ailleurs qu’à peine plus de la moitié d’entre eux a repris son activité. En cause, les risques sanitaires et les mesures imposées, mais également les litiges financiers liés aux surcoûts et aux nombreux retards. Pour l’exécutif, l’activité doit reprendre en totalité avant la fin du mois.

Location meublée : le régime fiscal a évolué

Publié le 20/05/2020

Une nouveauté adoptée dans le cadre de la loi de finances pour 2020 permet de passer automatiquement du statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) à celui de loueur en meublé professionnel (LMP) lorsque les plafonds sont atteints. Si l’absence de déclaration est a priori une bonne nouvelle, elle n’est pas sans conséquences pour les investisseurs concernés, notamment en cas de revente.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière