Comment réduire son impôt avec l’immobilier de prestige ?

Publié le 31/01/2018

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Comment réduire son impôt avec l’immobilier de prestige ?

L’immobilier de prestige parisien a vu son nombre de ventes augmenter de près de 25 % en 2017. Une augmentation qui a également affecté les prix du marché, enregistrant une hausse de 10 %. Des indicateurs en hausse, y compris au niveau national, grâce au retour des investisseurs étrangers que mise en place de l’IFI ne réfreine pas leurs envies.
Investir dans des biens immobiliers de caractère tout en bénéficiant d’avantages fiscaux est possible grâce au dipositif Malraux et Monuments historiques. Une solution rentable et fiscalement avantageuse pour amortir l’achat de ce type de logement.

Immobilier de caractère et avantages fiscaux

Les logements de luxe français ont de nouveau l’attention des acheteurs. En effet, les zones d’ombre émanant du Brexit ainsi que la volonté d’indépendance de la Catalogne ont réfreiné les ardeurs des investisseurs dans les villes de Londres et Barcelone.
Paris, Bordeaux ainsi que le territoire français suscite leur intérêt, profitant également des taux de crédit avantageux en ce début d’année. Une nouvelle qui ravi les réseaux d’agence spécialisée, soucieuse des perspectives du secteur compte tenu du « nouvel » impôt sur la fortune immobilière (IFI).
Mais quels atouts présente réellement l’investissement locatif en immobilier de prestige ?

Acquérir un ou plusieurs biens immobiliers anciens de caractère offre le droit à chaque acquéreur de bénéficier d’une réduction d’impôt conséquente. Pour cela, il est possible d’avoir recours à des dispositifs d’aide tel que la loi Malraux ou encore la loi Monuments historiques. En plus de cet avantage fiscal non négligeable pour rembourser son emprunt, l’acquéreur contribue à la sauvegarde du patrimoine immobilier.

« C’est du jamais vu. Tout se passe comme si un vent de confiance totalement inédit avait balayé l’attentisme, voire le pessimisme, qui sévissait encore ces dernières années, qu’il s’agisse de la clientèle française ou internationale. Le niveau des taux d’intérêt est certes très attractif, mais l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron a indéniablement créé une dynamique inconnue. » Charles-Marie Jottras, président de Féau

Loi Malraux, défiscaliser en rénovant

Ce dispositif d’aide offre une réduction d’impôt à toute personne acquérant et rénovant un bien ancien localisé dans un secteur sauvegardé. Avec cette mesure, le gouvernement souhaite dynamiser ce marché et assurer la préservation de son patrimoine immobilier. Les propriétaires peuvent alors défiscaliser et profiter des loyers générés pour se constituer des revenus complémentaires.

Avantages

Le dispositif Malraux offre de nombreux atouts aux acquéreurs de biens anciens :

  • Réduction d’impôt de 22 % ou 30 % du montant investi
  • Location pendant 9 ans sans plafonds de ressources ou de loyer
  • Possibilité de reporter l’avantage annuel

Conditions d’éligibilité

Afin de pouvoir bénéficier de cette réduction d’impôt, le logement doit être loué nu, pendant 9 ans au minimum et à titre de résidence principale. Il doit également être situé dans une zone éligible au dispositif et être intégralement restauré lors des travaux de rénovation.
Ces dépenses ne peuvent dépasser le plafond de 400 000 € sur 4 ans et la restauration doit être suivi par un architecte des bâtiments de France.

Loi Monuments historiques, réduire ses impôts en préservant

Les propriétaires ou personnes désirant acquérir un bien classé « monuments historiques » ou inscrit à l’inventaire supplémentaire peuvent défiscaliser leurs impôts. Datant de 1913, cette loi vise à valoriser le patrimoine immobilier en facilitant son acquisition et sa rénovation. Chaque investisseur partage la responsabilité de la bonne conservation et de la transmission du bien avec la collectivité nationale.

Avantages

L’acquisition de ce type de bien grâce à la loi monuments historiques, assure une certaine image de marque à son propriétaire ainsi que des gains fiscaux importants :

  • Charges foncières déductibles du revenu global
  • Déduction de l’ensemble des coûts des travaux de rénovation et d’entretien
  • Avantage fiscal non plafonné
  • Location possible, sans plafonds de ressources ni de loyer

Conditions d’éligibilité

L’attribution de ces avantages est soumis à la validation de plusieurs critères concernant le bien en lui même ainsi que l’investissement. Tout d’abord, l’investisseur est tenu d’acquérir le monument historique en direct et de le conserver pendant 15 ans au minimum. Les travaux de rénovation doivent être suivi par un architecte des bâtiments de France.
Enfin, l’ensemble des documents relatifs doivent être joints à la déclaration d’impôt afin de bénéficier des avantages fiscaux.


Dernières Actualités

Résidences de services : la crise du Covid-19 fait grimper les impayés de loyers

Publié le 13/01/2021

Les exploitants de résidences seniors, étudiantes, touristiques, et autres résidences de services, sont dans la tourmente à cause de l’épidémie de coronavirus. Fragilisé par les confinements et la crise économique, nombre d’entre eux se trouve dans l’impossibilité de payer les loyers dus aux propriétaires. Des propriétaires qui n’hésitent souvent pas à contracter un emprunt pour financer leur investissement.

Loi de finances 2021 : plusieurs dispositifs de défiscalisation prorogés

Publié le 06/01/2021

Votée et publiée au Journal officiel le 30 décembre, la loi de finances pour 2021 favorise les réductions et crédits d’impôt afin d’inciter les particuliers à investir leur épargne. Plusieurs dispositifs de défiscalisation, qui devaient disparaître, sont finalement prolongés.

Quelles locations meublées sont soumises aux cotisations ?

Publié le 30/12/2020

La loi n° 2020-1576 du 14 décembre 2020 de financement de la sécurité sociale pour 2021 (PLFSS) a été promulguée et publiée au Journal Officiel du 15 décembre. Il pourrait dès lors y avoir quelques changements concernant les prélèvements et cotisations sociales des loueurs en meublé. Pour rappel, depuis la loi de finances pour 2020, les loueurs en meublé n’ont plus pour obligation de s’inscrire au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour être considérés comme professionnels, le changement de statut se fait donc parfois à leur insu.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière