Plan de relance : entre 4 et 5 milliards d’euros seront alloués au secteur du bâtiment

Publié le 20/07/2020

Il s’agit de l’une des premières annonces de la nouvelle ministre du Logement, Emmanuelle Wargon. Dans le cadre du plan de relance mis en place pour contrer la crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus, une enveloppe de 4 à 5 milliards d’euros sera débloquée pour les seuls secteurs du bâtiment et de la rénovation. S’il s’agit en premier lieu de rénover des bâtiments publics, une aide spécifique pour les ménages est également prévue.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Plan de relance : entre 4 et 5 milliards d’euros seront alloués au secteur du bâtiment

La rénovation énergétique des bâtiments : priorité du plan de relance

Le secteur du bâtiment représente 10 % du produit intérieur brut français (PIB) a tenu à rappeler Emmanuelle Wargon, la nouvelle ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement. Pour cette raison, le Gouvernement souhaite débloquer une enveloppe comprise entre 4 et 5 milliards d’euros pour soutenir toute la filière, dans le cadre du plan de relance.

Dans le cadre d’un sommet européen historique à Bruxelles, le plan de relance économique doit permettre de définir l’enveloppe budgétaire et les mesures mises en place pour soutenir les pays européens touchés par l’épidémie de Covid-19. En France, un plan similaire d’une centaine de milliards d’euros doit être proposé fin août.

Ce montant doit permettre de rénover de nombreux bâtiments publics comme des écoles et des hôpitaux, mais une part doit également être consacrée aux ménages qui souhaitent rénover leur logement.

Réconcilier écologie et économie en soutenant les ménages dans la rénovation énergétique

Et la nouvelle ministre du Logement qui remplace désormais Julien Denormandie, de rappeler que l’écologie est compatible avec l’économie. Rénover les passoires thermiques et aider les ménages à faire des économies d’énergie doit, en effet, permettre de tendre vers « une économie plus verte ».

C’est d’ailleurs ce qui ressort du plan de relance français présenté par le nouveau Premier ministre, Jean Castex, mercredi 15 juillet dernier, devant l’Assemblée nationale. Le Gouvernement souhaite dédier 20 milliards d’euros pour le soutien des énergies vertes, la rénovation énergétique des bâtiments, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la pollution des transports et de l’industrie et l’accès à une alimentation locale, soit 20 % du budget total du plan de relance, dédié à l’écologie.

Il a également mis l’accent sur le plan de rénovation urbaine qui concerne 450 quartiers répartis en Métropole et en Outre-mer et 2 millions de personnes. Financé en partie par l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), ce plan doit permettre de redonner vie à certains quartiers dont le manque d’accessibilité, la vétusté des équipements, le manque d’espaces verts et l’insalubrité des logements, rendent les conditions de vie difficiles. L’Exécutif souhaite que les travaux commencent dans 300 quartiers concernés avant la fin de l’année 2021.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière