La loi de finances 2018 : qu’est-ce qui va changer pour le logement ?

Publié le 13/12/2017

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La loi de finances 2018 : qu’est-ce qui va changer pour le logement ?

Le 22 novembre 2017, l’Assemblée Nationale a voté le premier budget du quinquennat d’Emmanuel Macron. Concernant le domaine du logement, la loi Pinel a par exemple subi quelques retouches. Tour d’horizon de ce qui va rentrer en vigueur dès le 1er janvier 2018 dans la loi finance.

La loi Pinel en 2018

Mise en place en 2014 par l’ancienne Ministre du Logement Sylvia Pinel, la loi Pinel arrivait à son terme au 31 décembre 2017. Le nouveau Gouvernement a décidé de la proroger pour quatre années supplémentaires, soit au 31 janvier 2021. La Loi Pinel a en effet porté ses fruits, contribuant nettement à la reprise du marché immobilier. Quelques petits ajustements sont toutefois prévus. Le but ? Rendre encore plus efficace cette loi.

Ce qui va changer au 1er janvier 2018

Exit les zones B2 et C. Elles sortent du dispositif dès le 1er janvier 2018 (une dérogation peut être accordée pour des acquisitions de logements réalisées au plus tard le 31 mars 2018). Un recentrage est donc effectué sur les zones A, A bis et B1 pour les quatre prochaines années.

  • Zone A bis : Paris et 29 communes de la petite couronne parisienne
  • Zone A : agglomérations de l’Ile-de-France, Lyon, Marseille, Lille, Montpellier, la Cote d’Azur et le Genevois français
  • Zone B1 : agglomérations regroupant plus de 250 000 habitants, la grande couronne parisienne, des villes chères telles que Bayonne, La Rochelle ou Saint-Malo ainsi que les départements et îles régies par la loi Pinel Outre-Mer

Ce qui ne changera pas au 1er janvier 2018

La réduction d’impôt reste la même. L’avantage fiscal est toujours de 12% de l’investissement total pour une durée d’engagement de 6 ans, de 18% pour une durée d’engagement de 9 ans et de 21% pour une durée d’engagement de 12 ans.

On peut toujours emprunter sans apport personnel. L’investisseur a de nouveau la possibilité de louer son bien à un membre de sa famille mais aussi, dès la période légale de détention du logement révolue, de le revendre (pour une éventuelle plus-value), y résider à sa guise ou le louer.

Le PTZ en 2018

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) va pour sa part subir un léger lifting avec la loi finance 2018. Le Gouvernement voulait le supprimer pour les zones B2 et C. Mais face au mécontentement des professionnels de l’immobilier, il a décidé de faire machine arrière et de le conserver pour toutes les zones.

Dans le neuf, le PTZ sera accessible jusqu’au 31 décembre 2021 dans les zones les plus tendues, soit A, A bis et B1. Les zones B2 et C n’en bénéficieront plus pour leur part que jusqu’au 31 décembre 2019.

Dans l’ancien, les investisseurs ne pourront plus profiter du PTZ dans les zones A, A bis et B1 dès le 1er janvier 2018. Dans les zones B2 et C, le dispositif s’étendra pour les 4 prochaines années (31 décembre 2021). A noter que dans les zones B2 et C, les quotités de prêts seront réduites de moitié, passant de 40% à 20%.

La dernière nouveauté concerne les personnes invalides. Elles pourront dès le 1er janvier 2018 bénéficier du PTZ pour acquérir leur résidence principale même s’il ne s’agit pas d’une première acquisition.

Le CITE reconduit pour un an avec la loi finance 2018

CITE Fenêtre loi finance 2018Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) va être prolongé d’un an mais remplacé à l’issue de l’année 2018 par une prime.

Certains équipements d’isolation thermique vont être progressivement exclus du CITE comme les fenêtres, les volets et les portes. Actuellement de 30%, le taux du crédit d’impôt pour ces trois éléments passera à 15% puis sera supprimé à compter du 30 juin 2018.

Enfin, avec la loi finance 2018, les chaudières à haute performance énergétique fonctionnant au fioul ne sont plus éligibles dès le 1er janvier 2018.

La loi Censi-Bouvard prolongée d’un an en 2018

Le gouvernement, après un temps de réflexion, a décidé de prolongé d’un an la Loi Censi-Bouvard. De ce fait, les investisseurs – dans un logement déjà meublé – pourront toujours réduire directement leur impôt jusqu’à 11 % du prix de revient de l’appartement et de récupérer la TVA sur le montant de l’investissement.

Dégrèvement de la taxe d’habitation dès 2018

Le gouvernement a prévu dans sa loi finance pour 2018 un dégrèvement de la taxe d’habitation. Celui-ci sera progressif et, en 2020, 80% des Français ne devraient plus payer de taxe d’habitation.

Le revenu fiscal de référence sera pris en compte. Il devra être inférieur à :

  • 27 000 euros pour la première part du quotient familial
  • Majorés de 8 000 euros pour chacune des deux premières demi-parts
  • Majorés de 6 000 euros pour chaque demi-part supplémentaire à partir de la 3e.

Le taux de dégrèvement sera pour sa part de :

  • 30% en 2018
  • 65% en 2019
  • 100% en 2020

Dernières Actualités

Immobilier ancien : les ventes toujours à la hausse

Publié le 16/10/2019

Le succès de l’immobilier ancien ne se dément pas auprès des acheteurs français. Malgré un léger ralentissement en septembre, le volume record des transactions, cette année, est porté par les taux qui ne cessent de baisser. En un an, les ventes ont fait un bond de 7 % sur tout le territoire et de 4 % en Île-de-France.

Taxe foncière : la réforme pourrait coûter cher à certains propriétaires

Publié le 11/10/2019

La loi de finances pour l’année 2020 a tranché sur ce chantier épineux. La réforme de la taxe foncière sera bien effective mais seulement à partir de 2026. Pour ce faire, la valeur locative des logements, servant de base au calcul de la taxe et datant de critères établis en 1970, sera réactualisée. Alors que 130 000 foyers ont vu leur taxe foncière augmenter cette année, de nouvelles hausses sont à prévoir d’ici à 2026.

Révision du barème de l’impôt sur le revenu : du nouveau pour 2020

Publié le 09/10/2019

Baisse d’impôt en vue pour les contribuables Français. Dans le cadre du projet de loi de finances pour l’année 2020, le barème progressif de l’impôt sur le revenu va être révisé. L’objectif : tenir compte de l’inflation et faire économiser quelques 350 euros à plus de 12 millions de ménages. Promesse du Gouvernement Macron, cette baisse d’impôt interviendra dès l’année prochaine.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière