L’impact de la réforme des APL

Publié le 31/08/2021

Malgré plusieurs reports, la réforme des Aides personnalisées au logement (APL) est entrée en vigueur le 1er janvier 2021. À l’image du prélèvement de l’impôt à la source, cette réforme permet une meilleure contemporanéité des aides et de la situation des allocataires. Un premier bilan du Gouvernement permet d’en savoir un peu plus sur l’impact réel de cette réforme, tant pour les gagnants que pour les perdants.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. L’impact de la réforme des APL

Près de 30 % des anciens allocataires privés d’APL en 2021

Le Gouvernement vient de dévoiler les nombreux perdants de la réforme des APL.

Changement principal introduit par la réforme des APL, le mode de calcul des aides. Jusqu’alors, le montant des aides versées était calculé en fonction des ressources perçues durant l’année N-2, soit deux ans avant. Pour « permettre d’être plus juste, et de soutenir le pouvoir d’achat des plus fragiles » comme le précisait en novembre 2020, la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, les APL sont désormais calquées sur les revenus de l’année en cours.

L’étude d’impact du Gouvernement révèle que pour 52,2 % des allocataires, cette réforme n’a entraîné que peu de changements. En revanche, 29,6 % ont été fortement impactés par la réforme. 23 % ont ainsi vu l’aide baisser. Pire, 6,6 % des bénéficiaires n’ont désormais plus droit aux APL, leurs ressources pour 2021 n’étant plus compatibles. Interrogée par le quotidien Les Échos, Emmanuelle Wargon livre son analyse selon laquelle cela signifie que les ménages exclus des APL ont donc vu leurs revenus augmenter, ce qui est une bonne nouvelle.

115 000 nouveaux bénéficiaires des APL

S’il y a eu des perdants, il y a également eu des gagnants dans la réforme des APL. Pour 16,3 % des allocataires, le montant des aides a augmenté en 2021. Notons également que, compte tenu du nouveau mode de calcul, 115 000 Français bénéficient quant à eux pour la première fois des APL en 2021.

73€

Depuis la réforme des APL, 23 % des allocataires ont connu une baisse des aides de 73 € en moyenne. 16,3 % ont quant à eux vu l’aide revalorisée de 49 € en moyenne.

Outre certains ménages, l’État est également l’un des gagnants de cette réforme qui va lui permettre d’économiser près d’1,1 milliard d’euros.

Les jeunes, les plus touchés par la réforme des APL ?

En juin dernier, l’Union nationale pour l’habitat des jeunes (Unhaj) publiait sa propre étude d’impact qui révélait que les jeunes et notamment les jeunes actifs sont les plus touchés par la réforme. Jusqu’alors, exclus pour la plupart des minimas sociaux, les moins de 25 ans pouvaient en effet compter sur l’aide au logement pour se lancer dans la vie active.

Mais en 2021, ils seraient environ 39 % à avoir connu une baisse des APL, alerte l’Unhaj, soit 11 % de plus qu’en 2020. Et le montant de la baisse évolue lui aussi : -118 euros en moyenne en 2021 contre -90 euros en moyenne en 2020. En parallèle, note l’association, ce sont également les plus jeunes qui sont le plus touchés par la précarité de l’emploi.


Dernières Actualités

Expulsions et trêve hivernale : ces exceptions souvent méconnues

Publié le 26/11/2021

Depuis plusieurs jours, la France a instauré l’annuelle trêve hivernale, en vigueur pendant cinq mois, soit jusqu’au printemps prochain. Durant cette période, les propriétaires d’un bien immobilier n’ont pas le droit d’expulser un locataire, au motif que celui-ci ne paie pas son loyer, par exemple. Mais il existe cependant des exceptions.

DPE : comment influe-t-il sur la valeur des logements ?

Publié le 24/11/2021

Mal adapté aux logements anciens, le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) inauguré en juillet dernier, est de nouveau en vigueur après quelques semaines d’arrêt. Si la moyenne des logements français métropolitains se situe en classe énergétique D, d’autres en revanche oscillent entre le A pour les plus performants et le G pour les passoires thermiques. Selon les Notaires de France, ce résultat influe sur le prix des logements. Explications.

Investisseurs : que penser des placements financiers ?

Publié le 19/11/2021

Les idées reçues sur les placements financiers sont nombreuses. En tant qu’investisseur dans l’immobilier, il vous sera sûrement proposé de diversifier votre patrimoine et d’effectuer des placements financiers. Faut-il s’aventurer sur le terrain des placements financiers ? Est-il nécessaire de disposer d’une épargne suffisante ou de hauts revenus ?

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière