La rénovation énergétique a la cote auprès des Français

Publié le 27/05/2021

Ce sont des chiffres encourageants qui ont été publiés le 19 mai par l'Observatoire national de la rénovation énergétique. Selon l’étude menée, 2,1 millions de logements ont bénéficié d’une aide qui a conduit à une rénovation énergétique en 2019. Cela représente 7 % du parc de logements français. Un intérêt pour les travaux confirmé par un sondage SeLoger qui révèle que 82 % des futurs acheteurs envisagent d’acquérir un bien à rénover.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La rénovation énergétique a la cote auprès des Français

7 % du parc immobilier français rénové grâce aux aides en 2019

L’Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE) a été créé en septembre 2019. Il est piloté par le Commissariat général au développement durable (CGDD). Son objectif est de mieux connaître le secteur de la rénovation énergétique en France, ses forces et faiblesses ainsi que les freins et les motivations des ayants-droit. Les analyses portent aussi bien sur l’immobilier résidentiel que sur l’immobilier tertiaire.

L’étude publiée le 19 mai révèle que 2,1 millions de logements ont pu bénéficier de « l’une des trois principales aides publiques à la rénovation » à savoir les CEE (certificats d’économie d’énergie), le programme Habiter mieux Sérénité proposé par l’ANAH et le crédit d’impôt à la transition énergétique. Ces aides ont permis la réalisation de travaux de rénovation énergétique et engendré une baisse de l’ordre de « 1,6 % de la consommation d’énergie conventionnelle du parc », précise le ministère de la Transition écologique.

L’étude précise toutefois qu’« un volume significatif de travaux est par ailleurs réalisé sans aide publique ».

5,8 milliards d’euros

En 2020, les aides publiques en faveur de la rénovation énergétique des logements représentaient 5,8 milliards d’euros de la part du Gouvernement et 200 millions d’euros de la part des collectivités.

82 % des futurs acheteurs sont disposés à rénover leur logement

8 futurs acheteurs sur 10 souhaitent acquérir un bien à rénover.

Dans un sondage publié cette fois par SeLoger, on apprend que l’appétit des ménages français pour la rénovation énergétique se maintient toujours à des niveaux élevés en 2021. En effet, plus de 8 futurs acheteurs sur 10 envisagent de devenir propriétaires d’un bien à rénover. 51 % d’entre eux se renseignent d’ailleurs sur les aides dont il est possible de bénéficier pour ce faire et 48 % de ceux qui sont éligibles aux différentes aides et dispositifs, déclarent avoir entendu parler de MaPrimeRénov’.

Une bonne nouvelle quand on sait que la France compte encore aujourd’hui quelque 4,8 millions de passoires thermiques. Pour rappel, ces logements ont une étiquette énergétique F ou G définie par le DPE (diagnostic de performance énergétique) et consomment plus de 331 kWh/m² par an.

Le sondage met également en lumière les 49 % de futurs acquéreurs qui ne se tiennent pas au courant des dispositifs en faveur de la rénovation énergétique. 36 % d’entre eux pensent d’ailleurs ne pas y avoir droit et 36 % ne savent pas comment obtenir les informations nécessaires.


Dernières Actualités

Charges de copropriété : quelle évolution avec le Covid-19 ?

Publié le 22/06/2021

Alors qu’on aurait pu s’attendre à une hausse des charges de copropriété du fait de la pandémie, c’est un tout autre bilan que dresse l’Association des responsables de copropriété (ARC) pour l’année 2020. En moyenne, les charges auraient reculé d’environ 2 % sur un an, du jamais-vu depuis 2014. Une tendance qui trouve sa source dans la douceur de l’hiver, mais qui ne concerne pas tous les postes de dépenses.

Litiges immobiliers : de bonnes affaires en perspective

Publié le 17/06/2021

Avec la crise sanitaire, les biens immobiliers litigieux tendent à se multiplier sur le marché. Il peut s’agir par exemple d’une vente consécutive à une séparation ou à un divorce, d’une vente successorale difficile, d’un squat, ou encore d’un logement déjà loué pour lequel le locataire en place ne paie pas son loyer. Si cela peut occasionner des tourments pour les propriétaires, les biens litigieux peuvent également être synonymes de bonnes affaires. À condition d’éviter les pièges.

Les perdants de la réforme des APL

Publié le 15/06/2021

L’Aide Personnalisée au Logement (APL), est versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) aux ménages ne dépassant pas un certain plafond de revenus. Elle permet d’aider les ménages concernés à se loger en leur attribuant une aide financière calculée en fonction de certains critères. Selon l’Union nationale pour l’habitat des jeunes (Unhaj), la réforme de l’APL a pénalisé l’ensemble des jeunes et notamment les actifs.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière