Achat immobilier en France : où investir en 2021 ?

Publié le 23/12/2020

Le quotidien Le Figaro vient de dévoiler son « palmarès des villes où investir en 2021 ». Un classement dédié cette année à l’immobilier ancien. Dans la catégorie "valorisation à l'achat", Toulouse, Annecy et Montpellier arrivent en tête des grandes villes. Pour les villes moyennes, il faut se tourner vers Niort, Quimper et Cholet. Un palmarès qui fait également la part belle à la banlieue parisienne.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Achat immobilier en France : où investir en 2021 ?

Toulouse, Montpellier, Annecy, ces grandes villes où acheter en 2021

Troisième au classement général, Toulouse est sur le podium des grandes villes de plus de 100 000 habitants, où il fait bon investir en 2021. Il faut dire que la ville rose bénéficie d’une situation privilégiée, entre France et Espagne, à quelques kilomètres des premières plages méditerranéennes et du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises. Avec des prix de l’immobilier qui se situent en moyenne à 2900 €/m², acheter à Toulouse est donc plutôt abordable. Et malgré une hausse rapide de 8 % en 2019, le prix du foncier augmente, mais de manière progressive depuis plusieurs années. Un dynamisme que l’on doit notamment aux nombreuses entreprises implantées et à la vie universitaire.

Ces caractéristiques se retrouvent à Montpellier, troisième grande ville du classement « valorisation à l’achat ». Dans la ville située aux pieds de la Méditerranée, les prix de l’immobilier y sont modérés : 2 992 €/m² en moyenne pour un appartement et 3 446 €/m² pour une maison.

+40,2 %

En 5 ans, les prix ont augmenté de 40,2 % à Bordeaux, 40,1 % à Lyon et 36,5 % à Nantes.

Plus surprenant en revanche, la ville d’Annecy arrive en tête du classement global et seconde des villes où investir en 2021. Ses prix y sont plus élevés avec 4 150 €/m² en moyenne, en hausse de 6,4 % en un an. Preuve de son attrait grandissant, la Venise des Alpes a accueilli 7 470 habitants supplémentaires et a vu se créer 2 762 nouveaux emplois en cinq an. Après Annecy, on retrouve respectivement Lyon, Aix-en-Provence et Nice en quatrième, cinquième et sixième places.

  • A lire également : investir avec la loi Pinel

Près de Paris, l’immobilier est boosté par les grands projets urbains

En région, les villes moyennes de 50 000 à 100 000 habitants peuvent également constituer une zone intéressante pour acheter en 2021. Avec un pouvoir d’achat immobilier de 138 m² pour un investissement de 200 000 €, Niort arrive en tête du classement, et ce malgré une hausse des prix de +9 % en un an. La ville est suivie par Quimper et Cholet, qui enregistrent une hausse des prix respective de +8,3 % et +4,5 % en un an. Si à Niort, le nombre de nouveaux habitants augmente sur les cinq dernières années, ce n’est pas le cas à Quimper et à Cholet. Mais avec des prix moyens qui oscillent entre 1 300 et 1 430 €/m², il y a de quoi réaliser de belles opérations.

En région parisienne, le podium est constitué des villes de Massy (91), Noisy-le-Grand (93) et Chelles (77). Moins chères que Paris, ces villes de la grande couronne d’Ile-de-France bénéficient d’un fort dynamisme. Les nouveaux résidents apprécient le pouvoir d’achat immobilier compris entre 43 et 53 m² pour un achat de 200 000 € et les grands projets urbains qui doivent voir le jour, dont le très attendu Grand Paris.


Dernières Actualités

Les syndics de copropriété accusés d’avoir profité de la crise sanitaire ?

Publié le 25/01/2021

C’est un communiqué de presse accablant qu’a livré l’association des responsables de copropriété (ARC), le 7 janvier dernier. Dans ce texte intitulé « le hold-up des assemblées générales de copropriété », l’ARC dénonce des abus des syndics de copropriété qui auraient profité de la crise sanitaire et de l’instauration du vote par correspondance pour augmenter leurs honoraires ou faire passer certaines mesures en force.

Contrôle fiscal : l’administration dispose de 6 mois supplémentaires en raison de la crise du Covid-19

Publié le 22/01/2021

Chaque année, un certain nombre de déclarations sont prescrites au 31 décembre et ne peuvent plus faire l’objet d’un contrôle de la part du fisc. Sauf dispositions particulières, c’est le cas de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) exigibles pendant trois ans, ou encore des impôts locaux qui ne peuvent être contrôlés que durant l’année d’imposition. Mais l’année 2020, entachée par l’épidémie de coronavirus, a fait perdre du temps à Bercy. L’administration fiscale dispose donc d’un délai supplémentaire étendu jusqu’au 14 juin.

Copropriétés : ce qui change en 2021

Publié le 20/01/2021

À nouvelle année, nouvelles mesures. Une règle à laquelle n’échappent pas les copropriétés françaises. En 2021, en effet, elles peuvent désormais solliciter le dispositif MaPrimeRénov’ pour financer une partie de leurs travaux de rénovation énergétique. Concernant les assemblées générales, les conditions de reports et de tenue en visioconférence évoluent également.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière