Louer plutôt que vendre, les propriétaires font marche arrière

Publié le 02/09/2020

La crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus a bouleversé le marché de l’immobilier. Si la reprise amorcée depuis la levée du confinement en mai dernier, a permis à de nombreux ménages de réaliser leur projet immobilier, le secteur enregistre une baisse de son activité. Dans ce contexte, de nombreux propriétaires immobiliers préfèrent prendre leur temps avant de mettre en vente leur logement.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Louer plutôt que vendre, les propriétaires font marche arrière

Les vendeurs immobiliers prudents en cette rentrée

Si l’Île-de-France, la Basse-Normandie et le Limousin ont réussi à tirer leur épingle du jeu au moment de la reprise post-confinement, le secteur de l’immobilier enregistre toutefois une baisse d’activité de l’ordre de 18 % sur un an et 24,2 % sur les trois derniers mois. La rentrée est donc particulièrement scrutée.

En attendant les premières données concernant la tendance en cette fin d’année 2020, les professionnels de l’immobilier observent déjà une baisse du volume des ventes. En effet, de nombreux propriétaires, toute catégorie socio-professionnelle confondue et notamment des cadres, préfèrent remettre leur projet de vente à plus tard, une fois dissipées les incertitudes économiques.

Placement immobilier : l’investissement locatif grand gagnant de l’année 2020

Ce phénomène, qui s’était raréfié, tend donc à se généraliser, ce notamment à Paris. La baisse de la fréquentation touristique et l’année étudiante avortée en raison du confinement, ont libéré un volume important de logements. Compte tenu du contexte, les propriétaires ont dès lors préféré les proposer à la location traditionnelle, plus sure à l’heure actuelle.

L’investissement locatif est donc assurément la stratégie gagnante de cette année 2020. Des bailleurs qui se tournaient vers des plateformes telles qu’Airbnb pour la location touristique, ont choisi d’opter pour la location longue durée depuis l’annonce du confinement, le 17 mars dernier. Moins rentable que la location touristique, la location traditionnelle résiste cependant mieux dans un contexte de crise sanitaire et économique.

Augmentation du volume des appartements en location : une aubaine pour les étudiants

En matière de ventes immobilières, la crise sanitaire n’aura pas suffi à faire baisser les prix, en particulier dans les grandes agglomérations françaises. En revanche, on observe une baisse des loyers des locations meublées à Paris, sur un an. Une situation qui devrait profiter aux étudiants qui sont nombreux chaque année à chercher désespérément une location pour suivre des études supérieures loin de leur domicile.

-5%

Au deuxième trimestre 2020, les loyers des locations meublées à Paris baissent de 5 % par rapport à la même période en 2019

Les professionnels alertent toutefois sur une baisse relative qui pourrait n’être que temporaire. De nombreux bailleurs ont en effet préféré revoir leur loyer à la baisse pour trouver rapidement un candidat à la location. Mais cette tendance pourrait s’inverser une fois la crise sanitaire terminée et les étudiants étrangers de retour dans la capitale.


Dernières Actualités

Le dispositif Pinel sera prolongé après 2021

Publié le 25/09/2020

Signal fort envoyé par l’exécutif aux organisations professionnelles dans le cadre du plan de relance de l’économie : le dispositif Pinel, tout comme le PTZ (prêt à taux zéro), seront prolongés après le 31 décembre 2021. Le Gouvernement a également annoncé que tous deux seraient modifiés en 2022 pour mieux répondre aux problématiques du marché et répondre aux attentes des professionnels touchés par la crise sanitaire, tout en respectant les projets en cours.

Les dispositifs de défiscalisation immobilière contribuent à modérer le marché locatif

Publié le 23/09/2020

Selon une étude publiée récemment par l’ANIL (agence nationale de l’information pour le logement), les dispositifs de défiscalisation portant sur des opérations immobilières, contribuent à maintenir une politique de loyers modérés, ce notamment sur les studios. Une bonne nouvelle alors que le Gouvernement vient de confirmer la prolongation du dispositif Pinel au-delà du 31 décembre 2021.

Réforme du squat : l’amendement adopté à l’Assemblée

Publié le 21/09/2020

Alors que les cas de domiciles et de résidences secondaires squattés se multiplient un peu partout en France, certaines voix se font entendre. La loi de 2007 sur le droit au logement opposable et les lourdeurs administratives nécessaires pour expulser des squatteurs sont particulièrement visées. Dans ce contexte, un amendement du député Guillaume Kasbarian vient d’être adopté en commission à l’assemblée. Il vise à protéger le droit à la propriété.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière