Location meublée à Paris : les loyers à l’équilibre

Publié le 18/07/2018


Alors que la France est de nouveau à la conquête des investisseurs, des touristes et des entrepreneurs, Paris retrouve ses lettres de noblesse, pour le plaisir de son marché immobilier. Selon le dernier baromètre de l’attractivité de la France à l’international (EY – Juin 2018), Paris est même désormais en tête des capitales européennes les plus séduisantes pour le patronat étranger. Quel impact sur le marché locatif ?

L’immobilier parisien toujours au top

L’immobilier dans la capitale française a toujours fasciné. Entre façades historiques et prix en perpétuelle hausse, acheter un appartement à Paris est même souvent de l’ordre du fantasme. Du côté de la location, là aussi les prix s’envolent. Alors qu’avec une moyenne de 682 € par mois, on peut louer 20 m² à Paris, on peut s’offrir plus de 80 m² à Brest et même 87 m² à Saint-Etienne.En ce qui concerne la location meublée, il faut débourser en moyenne 37,77 € / m² hors charges au second trimestre 2018 pour se loger dans Paris. Soit une hausse de +1,5 % par rapport à la même période un an plus tôt. Un chiffre qui ne reflète toutefois pas la tendance globale puisque les prix du marché de l’immobilier parisien ont plutôt baissé ces derniers mois.

Location meublée : des disparités selon les arrondissements

Mécanisme étonnant qui contribue à lisser les prix dans l’ensemble de la ville, le prix dans les 8 premiers arrondissements, les plus centraux, ont baissé de – 0,9 % cette année alors qu’ils ont grimpé de + 2,6 % dans les autres quartiers.

41,32 €
41,32 € le m² c’est le prix moyen d’une location meublée dans les arrondissements 1 à 8 de la capitale. Il faut compter environ 35,47 € le m² dans les arrondissements 9 à 20.

Un phénomène que les spécialistes attribuent tout d’abord au désamour de certains propriétaires pour les dispositifs de location comme Airbnb qui leur ont préféré la location meublée longue durée. Le nombre de propriétaires-bailleurs ayant fait ce choix a grimpé ces derniers mois, l’offre est donc plus élevée ce qui a fait chuter les prix. D’autre part, les locataires se tournent de plus en plus vers les arrondissements 9 à 20 qui offrent des loyers plus accessibles et une vie moins touristique.
 

Profil-type du locataire parisien

 

À Paris, un logement meublé sur trois est occupé par un locataire français. Un chiffre suivit de près par celui des Européens qui représentent 30,5 % des locataires. 14 % sont habités par des Nord-Américains.

Sans surprise, c’est le motif professionnel qui prime à 56 %. Entre périodes de formation, mutations, missions temporaires, les entreprises qui souhaitent loger leurs collaborateurs à Paris sont nombreuses. Un chiffre en hausse qui pourrait bien augmenter davantage dans les mois à venir avec l’arrivée du bail-mobilité, ce contrat de location de 1 à 10 mois. En contrepartie, la proportion des étudiants (22 %) et des particuliers (22 %) tend à baisser.


Dernières Actualités

Immobilier ancien : hausse du nombre d’investisseurs locatifs

Publié le 18/01/2019

En 2018, le nombre d’investisseurs tournés vers l’immobilier locatif a grimpé en flèche. En cause, les fortes incertitudes liées aux marchés financiers. Mais pour 2019 ? Rien n’est moins sûr à l’heure où les taux d‘emprunt sont déjà annoncés à la hausse, et où plane un retour de l’encadrement des loyers à Paris.

Plus-values immobilières : une taxation alourdie en 2019 ?

Publié le 16/01/2019

Cette année, encore, les vendeurs immobiliers pourraient souffrir d’une lourde fiscalité. La taxe sur le produit des ventes devrait rester stable après une hausse de 6 % entre 2017 et 2018. Pour les vendeurs, plusieurs solutions leurs permettent toutefois d’alléger la plus-value taxable afin d’optimiser leurs opérations. Entre taxation, exonération et abattement, faisons le point.

Immobilier : à la montagne aussi, les prix flambent !

Publié le 14/01/2019

Environ 1 Français sur 3 choisit chaque année de passer ses vacances d’été à la montagne. Un chiffre qui grimpe davantage chez la jeune génération. En hiver bien sûr, la montagne arrive en premier choix lorsqu’il s’agit de s’évader quelques jours. Une situation qui influence grandement le prix de l’immobilier montagnard. Voici notre palmarès des destinations les plus prisées et de celles qui permettent un investissement au pied des pistes à petit prix.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière