Contrôle fiscal : l’administration dispose de 6 mois supplémentaires en raison de la crise du Covid-19

Publié le 22/01/2021

Chaque année, un certain nombre de déclarations sont prescrites au 31 décembre et ne peuvent plus faire l’objet d’un contrôle de la part du fisc. Sauf dispositions particulières, c’est le cas de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) exigibles pendant trois ans, ou encore des impôts locaux qui ne peuvent être contrôlés que durant l’année d’imposition. Mais l’année 2020, entachée par l’épidémie de coronavirus, a fait perdre du temps à Bercy. L’administration fiscale dispose donc d’un délai supplémentaire étendu jusqu’au 14 juin.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Contrôle fiscal : l’administration dispose de 6 mois supplémentaires en raison de la crise du Covid-19

Délai de reprise : une période encadrée par la loi qui varie selon la nature de l’impôt

Le délai de reprise, ou délai de prescription, autrement dit, le délai dont dispose l’administration fiscale pour contrôler les contribuables selon la nature des impôts, est fixé par le Code général des impôts, à travers le Livre des procédures fiscales.

Concernant l’impôt sur le revenu (IR), le site du service public rappelle que « l’administration fiscale dispose d’un délai qui prend fin à la 3ème année suivant celle où l’imposition est due ». Pour les revenus de 2018 déclarés en 2019, le délai a toutefois été porté à quatre ans compte tenu de l’année blanche et de l’entrée en vigueur du prélèvement de l’impôt à la source. Ce délai est le même pour l’impôt sur les sociétés (IS). En ce qui concerne la taxe d’habitation, la taxe foncière et autres impôts locaux, la proposition de rectification doit être adressée au plus tard le 31 décembre de l’année d’imposition. Pour les revenus tirés de comptes bancaires situés à l’étranger, le fisc dispose d’un délai de reprise de dix ans. Celui-ci passe à six ans pour les successions.

Attention, le délai de prescription est remis à zéro à partir de la date de réception d’une éventuelle proposition de rectification.

Les délais de prescription fixés au 31 décembre 2020 sont prolongés au 14 juin 2021

Perturbée par l’épidémie de coronavirus, l’année 2020 a contraint l’administration à suspendre les délais légaux de prescription pendant 165 jours, soit précisément entre le 12 mars et le 23 août 2020. En conséquence de quoi, les impositions dont la prescription devait prendre fin le 31 décembre 2020 sont en fait soumises à un délai supplémentaire qui court jusqu’au 14 juin 2021.

Les contribuables peuvent être concernés par un contrôle fiscal pour l’IR et l’IS sur les revenus perçus en 2017 et déclarés en 2018, mais aussi les revenus de comptes bancaires étrangers perçus en 2010 ainsi que sur les successions relatives aux décès de l’année 2014.

À noter que l’administration fiscale applique habituellement des intérêts de retard fixés à 0,2 % par mois. Des intérêts qui ne seront toutefois pas imputés au titre de la période 12 mars – 23 août 2020 en raison de son caractère exceptionnel.


Dernières Actualités

L’administration fiscale peut désormais surveiller les réseaux sociaux dans le cadre d’un contrôle

Publié le 04/03/2021

C’est un décret paru le 11 février dernier qui autorise la direction générale des Finances publiques et la direction générale des douanes à exploiter les informations disponibles sur les réseaux sociaux. Ce test, mis en place pour trois ans, dans le cadre de la loi de finances pour 2020, offre de nouveaux outils à l’administration qui souhaite intensifier la lutte contre la fraude fiscale. Ce qui est permis, ce qui ne l’est pas, faisons le point.

Crédit d’impôt pour abandon de loyer : les nombreuses conditions liées aux locataires

Publié le 01/03/2021

Lors du premier confinement du printemps 2020, les bailleurs commerciaux avaient déjà été invités à renoncer à leurs loyers. Pour les encourager dans cette démarche, le crédit d’impôt pour abandon de loyer a été acté par la loi de finances pour 2021. Il vise à soutenir financièrement les bailleurs qui acceptent de renoncer au loyer de novembre 2020, correspondant au second confinement. Certaines conditions doivent alors être respectées, elles sont nombreuses en ce qui concerne la situation du locataire.

Vers une augmentation de la taxe foncière des logements anciens ?

Publié le 26/02/2021

2023 devrait signer la fin de la taxe d’habitation pour l’ensemble des ménages français. Si cela peut sembler une bonne nouvelle à première vue, nombreux sont ceux qui redoutent une hausse de la taxe foncière en contrepartie, notamment pour le financement des communes et des communautés de communes. Actée par la loi de finances pour 2020, la révision des valeurs cadastrales pourrait en effet rebattre les cartes dès 2026.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière