Squat des résidences principales et secondaires : faut-il réformer la loi ?

Publié le 14/09/2020

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Squat des résidences principales et secondaires : faut-il réformer la loi ?

Logement squatté : des procédures longues et complexes pour obtenir gain de cause

La question du squat a été relancée cet été suite à la mésaventure qu’a connu un couple de retraités lyonnais. Arrivés à Théoule-sur-Mer fin août, où se trouve leur résidence secondaire, les deux septuagénaires ont découvert qu’une famille y avait élu domicile et avait fait changer les serrures. Sommé de ne pas déloger eux-mêmes les nouveaux habitants, le couple avait finalement pu accéder à sa maison lorsque le mari squatteur avait été accusé de violences conjugales. Mais les retraités n’en ont pas terminé avec la justice puisque l’ensemble des protagonistes a rendez-vous devant le tribunal de Grasse le 27 octobre prochain.

En théorie, la Constitution et le code civil protègent les propriétaires. Mais dans les faits, il est souvent difficile de déloger des squatteurs sans entreprendre de lourdes procédures qui peuvent durer plusieurs mois.

Code Civil – Article 544 : « La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu’on n’en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements ».

Le propriétaire d’un logement doit pouvoir prouver sa propriété

En 2019, la loi Elan avait donné un peu d’espoir aux propriétaires de logements squattés en excluant les squatteurs du dispositif de la trêve hivernale. Terminé également le délai légal de deux mois après la mise en demeure de quitter les lieux, dont bénéficiait jusqu’à présent les contrevenants. Mais est-ce suffisant ?

Pour les spécialistes et les propriétaires lésés, la réponse est non. Comme le prévoit la loi, il revient toujours au propriétaire d’un logement de prouver qu’il en est justement le propriétaire. Et certains professionnels pointent du doigt le droit des squatteurs qui peut s’apparenter au droit des locataires.

En pratique, passé le délai légal de 48 heures pour déposer la plainte, les propriétaires doivent recourir aux services d’un huissier de justice puis d’un tribunal et enfin du préfet qui lui, a deux mois pour répondre. Et c’est la notion de violation de domicile qui prévaut puisque le propriétaire doit pouvoir prouver que les squatteurs sont entrés chez lui par effraction.

Reste également à éclaircir la notion de domicile qui s’apparente à la résidence principale selon la loi. Or, quid des résidences secondaires squattées ? Le débat est lancé.


Dernières Actualités

Contrôle fiscal : l’administration dispose de 6 mois supplémentaires en raison de la crise du Covid-19

Publié le 22/01/2021

Chaque année, un certain nombre de déclarations sont prescrites au 31 décembre et ne peuvent plus faire l’objet d’un contrôle de la part du fisc. Sauf dispositions particulières, c’est le cas de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) exigibles pendant trois ans, ou encore des impôts locaux qui ne peuvent être contrôlés que durant l’année d’imposition. Mais l’année 2020, entachée par l’épidémie de coronavirus, a fait perdre du temps à Bercy. L’administration fiscale dispose donc d’un délai supplémentaire étendu jusqu’au 14 juin.

Copropriétés : ce qui change en 2021

Publié le 20/01/2021

À nouvelle année, nouvelles mesures. Une règle à laquelle n’échappent pas les copropriétés françaises. En 2021, en effet, elles peuvent désormais solliciter le dispositif MaPrimeRénov’ pour financer une partie de leurs travaux de rénovation énergétique. Concernant les assemblées générales, les conditions de reports et de tenue en visioconférence évoluent également.

Résidences de services : la crise du Covid-19 fait grimper les impayés de loyers

Publié le 13/01/2021

Les exploitants de résidences seniors, étudiantes, touristiques, et autres résidences de services, sont dans la tourmente à cause de l’épidémie de coronavirus. Fragilisé par les confinements et la crise économique, nombre d’entre eux se trouve dans l’impossibilité de payer les loyers dus aux propriétaires. Des propriétaires qui n’hésitent souvent pas à contracter un emprunt pour financer leur investissement.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière