Logement neuf : vous pouvez terminer les travaux vous-même pour faire des économies

Publié le 23/10/2019

Un décret qui permettra à de nombreux propriétaires de réaliser des milliers d’euros d’économie vient d’être publié. Les acheteurs d’un logement neuf sur plan, également qualifié de VEFA (vente en l’état futur d’achèvement), vont désormais pouvoir achever les travaux de construction pour payer moins cher leur projet immobilier. Récemment intégrée à la loi ELAN, cette proposition date en réalité de 2011.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Logement neuf : vous pouvez terminer les travaux vous-même pour faire des économies

Augmenter le nombre de logements neufs dans les agglomérations françaises

En 2011, un élu de Lozère avait déposé une proposition de loi permettant aux maîtres d’ouvrage de finir eux-mêmes la construction de leur logement initiée par un constructeur, dans le but de réaliser des économies. Restée dans les tuyaux, cette proposition a récemment été intégrée à la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) promulguée le 23 novembre 2018, et a fait l’objet d’un décret le 25 juin 2019.

C’est une bonne nouvelle pour les professionnels du secteur tels que les membres de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) ainsi que pour le gouvernement. Les premiers y voient un signe positif pour la filière. Quant à l’exécutif, il espère ainsi encourager l’augmentation du nombre de logements neufs, notamment dans les grandes villes.

La liste des travaux éligibles bientôt publiée

Les bricoleurs amateurs ainsi que les ménages dont les constructeurs ne sauraient satisfaire toutes les exigences (finitions haut de gamme, équipements sur-mesure) devront toutefois attendre la publication d’un arrêté destiné à préciser la liste des travaux éligibles à cette mesure. À noter que la fin des travaux pourra être assurée par l’acquéreur lui-même ou par un artisan de son choix. Les travaux en question devraient être relatifs aux peintures et sols intérieurs ainsi qu’à l’installation des équipements sanitaires et de chauffage.

Il est important d’estimer très précisément le coût des travaux que souhaitent effectuer eux-mêmes certains propriétaires d’un logement neuf. Ce coût peut influer sur le prix total du projet qui regroupe un éventuel crédit immobilier ainsi que les frais de notaire, de dossier et l’assurance emprunteur.

Attention toutefois, l’aspect économique de la mesure ne doit pas faire perdre de vue certaines obligations qui incombent aux acquéreurs. Avant le commencement des travaux, il est impératif de signer un contrat auprès du constructeur qui précise la liste des travaux pris en charge par le maître d’ouvrage. Ce contrat doit être accompagné d’une clause qui stipule clairement l’engagement du client dans ces travaux. Le prix, la main-d’œuvre et les éventuelles malfaçons liés à cette partie des travaux ne pourront être associés au constructeur. La liste de ces travaux doit ensuite être confirmée devant notaire.

À noter que le contrat peut préciser un délai de rétractation durant lequel le propriétaire peut revenir sur sa décision de finir lui-même le chantier. Pour faire valoir ce droit, le maître d’ouvrage doit adresser au constructeur, une lettre recommandée avec accusé de réception dans le délai imparti.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière