Les Français utilisent leur épargne pour acheter dans l’immobilier

Publié le 29/04/2021

On parle désormais d’épargne Covid pour désigner les réserves qui s’accumulent sur les livrets A et autres comptes de placement depuis le début de la pandémie. Estimée à 110 milliards d’euros pour la seule année 2020, l’épargne des Français pourrait en majorité servir à financer des projets immobiliers bien que l’exécutif milite pour un investissement dans les PME. Qui sont ces épargnants qui pourraient relancer le marché de l’immobilier ? Faisons le point.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Les Français utilisent leur épargne pour acheter dans l’immobilier

L’épargne des Français estimée à 165 milliards d’euros fin 2021

De nombreux Français veulent réaliser un projet immobilier avec leur surplus d'épargne.

Selon les dernières données de la Banque de France, l’épargne des Français s’élève à 110 milliards d’euros en 2020, auxquels devraient venir s’ajouter 55 milliards d’euros en 2021. Une manne financière pour le Gouvernement qui ambitionne de réaliser 5 % de croissance cette année.

Car si cet argent se trouve pour le moment sur les livrets A, livrets d’épargne populaire (LEP) et autres livrets de Développement Durable et Solidaire (LDDS), l’exécutif, par la voix de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, entend inciter les épargnants à le mettre au service des PME. On parle d’une « économie réelle ».

Or, selon un sondage Ifop, réalisé pour le courtier Cafpi, 28 % des personnes interrogées envisagent de débloquer leur surplus d’épargne pour un projet immobilier.

28 % des épargnants ont un projet immobilier

Toujours selon le sondage Ifop/Cafpi, 80 % des personnes sondées possèdent un ou plusieurs produits d’épargne. Un niveau qui grimpe à 94 % chez les primo-accédants. 60 % estiment avoir épargné autant voire plus durant les douze derniers mois, qu’au cours des années précédentes. Et parmi ceux qui pensent avoir épargné davantage ces derniers mois, 28 % songent à utiliser ce surplus d’épargne en premier lieu pour un projet immobilier, suivi de près par la réalisation d’un projet à court terme (achat d’un véhicule, voyage…) pour 23 %. 22 % souhaitent se constituer une enveloppe pour faire face aux imprévus (remplacement d’un équipement, changement de voiture…).

En cumulant la première et la seconde intention, l’immobilier arrive en 3ème position avec 42 % des citations, derrière l’enveloppe pour les imprévus (51 %) et l’achat à court terme (53 %). En première et en seconde intention, les primo-accédants sont 32 % à envisager d’utiliser leur épargne pour financer un achat immobilier.

Les ménages les plus aisés sont les plus gros « épargnants Covid »

L’Ifop révèle que l’épargnant Covid type est un cadre supérieur (36 %) vivant en Île-de-France (30 %), qui est déjà propriétaire d’un bien immobilier et qui est âgé entre 25 et 34 ans.

Enquête Ifop pour CAFPI – Mars 2021 : « Parmi les plus grands détenteurs de produits d’épargne se trouvent sans surprise les catégories de population les plus aisées : les cadres (89 % dont 70 % plusieurs) et les personnes gagnant 4 000 euros et plus de revenus nets mensuels (97 %, dont 78 % plusieurs) ».

À l’inverse, les ménages qui déclarent avoir moins épargné durant les douze derniers mois que durant les années précédentes, sont constitués en majorité d’artisans et de commerçants (47 %) ainsi que de personnes inactives ou d’étudiants (58 %).


Dernières Actualités

Piscines non-déclarées : les images satellites au secours du fisc

Publié le 22/10/2021

Pour traquer les contribuables qui manqueraient à leurs obligations, l’administration fiscale n’hésite pas à recourir aux nouvelles technologies. Bercy a, en effet, développé un partenariat avec Google, qui s’appuie sur l’intelligence artificielle. L’objectif : débusquer les extensions de bâtiments ainsi que les piscines non-déclarées. Si certains saluent l’innovation dans une administration qui manque de personnel, d’autres en revanche, déplorent la déshumanisation.

Ma Prime Rénov’ : un dispositif similaire adapté au vieillissement

Publié le 20/10/2021

MaPrimeRénov’, c’est le dispositif bien connu des ménages, qui souhaitent rénover énergétiquement leur logement. Depuis le 1er janvier dernier, la prime est également accessible aux propriétaires-bailleurs, ainsi qu’aux copropriétaires. La recette séduit, à tel point que le Gouvernement a dû revoir à la hausse son enveloppe budgétaire pour 2021. Et le Premier ministre, Jean Castex, de missionner le ministère du logement sur un dispositif connexe, celui-ci destiné à soutenir l’adaptabilité des logements au vieillissement de la population.

86 % des Français cherchent un logement avec un extérieur : les nouvelles annonces d’Emmanuelle Wargon appuyées par le sondage réalisé par Selexium

Publié le 15/10/2021

La ministre déléguée du logement Emmanuelle Wargon engage son cheval de bataille contre les problématiques culturelles du logement français. Après avoir évoqué et engagé le sujet durant plusieurs semaines sur l’amélioration du paysage habitable dans l’hexagone, elle prend la parole ce jeudi 14 octobre 2021 avec son programme « Habiter la France de Demain », et définit les actions attendues dans les mois à venir.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière