Les copropriétés aussi ont droit au crédit d’impôt

Publié le 05/07/2019

Sous certaines conditions, il est possible pour une copropriété de bénéficier d’un crédit d’impôt pour des travaux de rénovation énergétique ou d’amélioration de la performance d’un bâtiment. Tout comme c’est le cas pour les particuliers. Ce dispositif peut en outre être complété par un certain nombre d’aides et de dispositifs proposés à l’échelle locale et souvent méconnus.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Les copropriétés aussi ont droit au crédit d’impôt

Un crédit d’impôt de 30 % pour la rénovation énergétique des copropriétés

crédit impôt rénovation énergétique copropriétés

Pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique, les particuliers, propriétaires d’un appartement ou d’une maison ont droit à un crédit d’impôt de l’ordre de 30 % du montant total des travaux, hors frais de main d’œuvre. Un avantage qui s’applique également aux copropriétés.

Dans le cadre de la rénovation énergétique d’une façade ou d’une toiture d’un immeuble en copropriété, il est donc également possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 %. Et bonne nouvelle, les frais de main d’œuvre peuvent dans ce cas être pris en compte sous réserve toutefois que la demande d’indemnisation émane de chacun des copropriétaires, à titre personnel. Le fisc juge en effet plus compliqué de distinguer les travaux de la main-d’œuvre lorsque ceux-ci sont importants.

À noter qu’en copropriété, le chiffrage global des travaux donnant droit à un crédit d’impôt ne doit pas excéder 150 euros /m² pour des travaux visant l’isolation extérieure et 100 euros /m² s’ils concernent l’isolation intérieure. Il est limité à 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple et 400 € pour chaque enfant à charge supplémentaire.

Des aides locales pour les collectivités fragiles

En complément de ce crédit d’impôt, les copropriétés peuvent également compter sur plusieurs aides et dispositifs destinés à améliorer le confort global ainsi que la performance énergétique de l’immeuble, mais aussi de chaque appartement. Ces aides sont variables et dépendent de la zone géographique où se trouve le bâtiment ainsi que des ressources des copropriétaires et des professionnels sollicités pour entreprendre les travaux.

www.faire.fr : « Des travaux de rénovation énergétique de l’immeuble vous permettront de réduire vos factures et gagner en confort. Mais attention, en copropriété, vous n’êtes pas seul décisionnaire, les travaux doivent être votés en assemblée générale ».

Ces aides s’adressent en particulier aux propriétaires de logements énergivores qualifiés de passoires thermiques. La France en compterait encore quelque 3,3 millions en 2019.
À Toulouse par exemple, Julien Denormandie vient récemment de signer les conventions du NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) et de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Au programme, une aide financière destinée à aider les copropriétés en difficulté des quartiers toulousains du Grand Mirail et des Trois Cocus, ainsi que du Val d’Aran à Colomiers et d’Empalot à la Brique Rouge.


Dernières Actualités

Épidémie de coronavirus : peut-on reporter le paiement des charges ou des travaux de copropriété ?

Publié le 03/04/2020

Travaux de copropriété à l’arrêt : les copropriétaires s’interrogent Chaque année, de nombreuses copropriétés votent des travaux lors des assemblées générales. Ravalement de façade, rénovation de la toiture, réfection des parties communes, de la cage d’escalier, installation d’un nouvel ascenseur, sont autant de postes de dépenses que doivent régler les copropriétaires en fonction de la…

Copropriétés et coronavirus : les mandats des syndics vont être prolongés

Publié le 01/04/2020

En copropriété, le mandat d’un syndic est obligatoire pour une durée maximale de trois ans. Or, alors que la France est confinée, les assemblées générales doivent être reportées. Afin d’accompagner les copropriétés dont les syndics voient leur mandat prendre fin en cette période de crise, le gouvernement a prorogé exceptionnellement les contrats.

Impôts sur le revenu 2020 : ce qu’il faut savoir !

Publié le 30/03/2020

Malgré l’entrée en vigueur du prélèvement à la source (PAS), de nombreux contribuables français devront, cette année encore, remplir et envoyer au fisc leur déclaration d’impôt avant la date limite. Une fois n’est pas coutume, le calendrier fiscal est connu depuis début février, il inclut la baisse de l’impôt sur le revenu pour environ 40 % des foyers fiscaux. Mais avec la crise liée au coronavirus, le Gouvernement n’exclut pas quelques ajustements.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière