Les copropriétés aussi ont droit au crédit d’impôt

Publié le 05/07/2019

Sous certaines conditions, il est possible pour une copropriété de bénéficier d’un crédit d’impôt pour des travaux de rénovation énergétique ou d’amélioration de la performance d’un bâtiment. Tout comme c’est le cas pour les particuliers. Ce dispositif peut en outre être complété par un certain nombre d’aides et de dispositifs proposés à l’échelle locale et souvent méconnus.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Les copropriétés aussi ont droit au crédit d’impôt

Un crédit d’impôt de 30 % pour la rénovation énergétique des copropriétés

crédit impôt rénovation énergétique copropriétés

Pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique, les particuliers, propriétaires d’un appartement ou d’une maison ont droit à un crédit d’impôt de l’ordre de 30 % du montant total des travaux, hors frais de main d’œuvre. Un avantage qui s’applique également aux copropriétés.

Dans le cadre de la rénovation énergétique d’une façade ou d’une toiture d’un immeuble en copropriété, il est donc également possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 %. Et bonne nouvelle, les frais de main d’œuvre peuvent dans ce cas être pris en compte sous réserve toutefois que la demande d’indemnisation émane de chacun des copropriétaires, à titre personnel. Le fisc juge en effet plus compliqué de distinguer les travaux de la main-d’œuvre lorsque ceux-ci sont importants.

À noter qu’en copropriété, le chiffrage global des travaux donnant droit à un crédit d’impôt ne doit pas excéder 150 euros /m² pour des travaux visant l’isolation extérieure et 100 euros /m² s’ils concernent l’isolation intérieure. Il est limité à 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple et 400 € pour chaque enfant à charge supplémentaire.

Des aides locales pour les collectivités fragiles

En complément de ce crédit d’impôt, les copropriétés peuvent également compter sur plusieurs aides et dispositifs destinés à améliorer le confort global ainsi que la performance énergétique de l’immeuble, mais aussi de chaque appartement. Ces aides sont variables et dépendent de la zone géographique où se trouve le bâtiment ainsi que des ressources des copropriétaires et des professionnels sollicités pour entreprendre les travaux.

www.faire.fr : « Des travaux de rénovation énergétique de l’immeuble vous permettront de réduire vos factures et gagner en confort. Mais attention, en copropriété, vous n’êtes pas seul décisionnaire, les travaux doivent être votés en assemblée générale ».

Ces aides s’adressent en particulier aux propriétaires de logements énergivores qualifiés de passoires thermiques. La France en compterait encore quelque 3,3 millions en 2019.
À Toulouse par exemple, Julien Denormandie vient récemment de signer les conventions du NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) et de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Au programme, une aide financière destinée à aider les copropriétés en difficulté des quartiers toulousains du Grand Mirail et des Trois Cocus, ainsi que du Val d’Aran à Colomiers et d’Empalot à la Brique Rouge.


Dernières Actualités

Coup de pouce thermostat : la nouvelle aide de 150 €

Publié le 10/07/2020

L’heure est aux coups de pouce de la part du Gouvernement. Pour inciter les ménages français à rénover leurs logements et ainsi réaliser des économies d’énergie, l’exécutif propose désormais une nouvelle aide appelée « coup de pouce Thermostat avec régulation performante ». Celle-ci vient compléter la liste des certificats d’économies d’énergie déjà composée du « coup de pouce chauffage » et du « coup de pouce isolation ».

Convention citoyenne : moins de béton dans les villes, quels impacts sur les logements de demain ?

Publié le 08/07/2020

Ne plus bétonner les villes à outrance, réduire les surfaces urbanisables et redynamiser les centres-villes en misant sur les commerces de proximité, c’est une proposition phare de la Convention Citoyenne pour le Climat qui a réuni, pendant plusieurs mois, quelque 150 citoyens tirés au hasard. Reprise par Emmanuel Macron, cette proposition pourrait profondément modifier les futurs logements et l’architecture même des villes.

La crise du Covid pourrait accélérer la transformation des bureaux en logements

Publié le 06/07/2020

Confinés pendant deux mois entre le 17 mars et le 18 mai, les Français ont dû modifier leurs habitudes. Ceux qui ont pu continuer à travailler ont été nombreux à le faire à distance. Une intensification du télétravail qui a contribué à accélérer le débat autour de l’équilibre domicile-bureau. De nombreuses entreprises envisagent depuis de généraliser le télétravail ce qui pourrait permettre de remettre sur le marché du logement, de nombreux biens dédiés au tertiaire.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière