La bonne idée : investir dans une place de parking

Publié le 25/03/2019

Pour débuter dans le domaine de l’immobilier locatif ou tout simplement pour compléter ses revenus, l’investissement dans une place de parking offre de nombreux avantages. Outre un coût d’acquisition limité, le parking permet une excellente rentabilité et une fiscalité minorée en cas de revente. Attention toutefois à bien choisir la localisation. Plus la demande est forte, plus les avantages seront grands.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La bonne idée : investir dans une place de parking

La localisation du parking, déterminante pour s’assurer un rendement locatif intéressant

Comme pour une maison ou un appartement, l’acquisition d’une place de parking nécessite quelques recherches. L’investisseur maximisera ses chances de réaliser un investissement rentable en achetant un parking dans une zone réputée pour ses difficultés de stationnement. En revanche, la présence d’une grande aire de parking ou d’un garage public souterrain attenant à une gare, ou à un centre commercial par exemple, aura sitôt fait de réduire la pertinence de l’achat.

Parking en extérieur ou en zone sécurisée ? C’est sans conteste la seconde option qui aura la faveur des futurs locataires. Un stationnement protégé et sécurisé, mais également simple d’accès pourra en outre se louer plus cher qu’une place en plein air.

Enfin, le choix peut également se porter sur un box fermé qui cumule à lui seul une possibilité de stationnement, mais également des rangements. Les box sont très prisés des citadins. À l’achat, il faudra débourser entre 5 000 et 50 000 € selon la ville, soit 20 à 30 % de plus qu’une place de parking traditionnelle.

Pas de frais d’entretien et une fiscalité allégée : le parking a-t-il tout bon ?

Les avantages d’une place de parking ? Les contrats de location ne sont pas soumis à l’encadrement des loyers à Paris et Lille notamment. Par ailleurs, contrairement à une location meublée par exemple, un parking demande peu voire pas du tout d’entretien. Quant à la visite, elle se résume à la validation de l’emplacement et des contraintes liées à l’usage (accès à la zone, ouverture et fermeture).

En cas de revente, si la cession représente un montant inférieur à 15 000 €, le propriétaire pourra bénéficier d’une exonération de la taxe sur les plus-values. S’il est supérieur, alors c’est la règle classique qui s’applique, comme pour tout autre bien immobilier.

L’investissement locatif dans une place de parking offre une rentabilité comprise entre 5 et 8 % selon la localisation, pour une durée de détention de 10 ans minimum. Côté fiscalité, les loyers relèvent des revenus fonciers, pas de taxe sur la plus-value en cas de revente pour un montant inférieur à 15 000 €.

Pour un investissement réussi, les spécialistes recommandent d’investir dans plusieurs places de parking situées dans une grande ville française. À Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse ou encore Lille ou Marseille, les pénuries de places de stationnement gratuites ou payantes garantissent presque à tous les coups une revente facile à son propriétaire, ainsi qu’une absence de vacance locative.


Dernières Actualités

Isolation à 1 euro, gare aux arnaques

Publié le 21/08/2019

L’été et ses longs congés est un moment propice au commencement des travaux de rénovation. Et dans un contexte où l’économie d’énergie est au cœur de nombreuses préoccupations, isoler ses combles ou ses murs pour 1 euro seulement peut être tentant. Pourtant, dans une note du 1er août, la DGCCRF alerte sur des arnaques téléphoniques et des sites Internet frauduleux qui se multiplient.

Amiante : le nouveau diagnostic obligatoire, même pour les petits travaux

Publié le 14/08/2019

La liste des diagnostics immobiliers obligatoires s’allonge. Imposé aux professionnels de la construction depuis 2016, c’est plus exactement le repérage amiante avant travaux qui se généralise depuis le 16 juillet, en devenant une obligation pour les particuliers. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 18 000 euros.

Impôt sur le revenu : il est encore temps de corriger sa déclaration.

Publié le 07/08/2019

Le service de télécorrection de l’administration fiscale est ouvert depuis le 31 juillet. Il permet aux foyers fiscaux qui ont déclaré leurs revenus en ligne et qui viennent de recevoir leur avis d’imposition, de modifier ou corriger leur télédéclaration. Aucune réclamation n’est donc nécessaire. Le service est accessible uniquement en ligne, jusqu’à la fin de l’année.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière