La bonne idée : investir dans une place de parking

Publié le 25/03/2019

Pour débuter dans le domaine de l’immobilier locatif ou tout simplement pour compléter ses revenus, l’investissement dans une place de parking offre de nombreux avantages. Outre un coût d’acquisition limité, le parking permet une excellente rentabilité et une fiscalité minorée en cas de revente. Attention toutefois à bien choisir la localisation. Plus la demande est forte, plus les avantages seront grands.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La bonne idée : investir dans une place de parking

La localisation du parking, déterminante pour s’assurer un rendement locatif intéressant

Comme pour une maison ou un appartement, l’acquisition d’une place de parking nécessite quelques recherches. L’investisseur maximisera ses chances de réaliser un investissement rentable en achetant un parking dans une zone réputée pour ses difficultés de stationnement. En revanche, la présence d’une grande aire de parking ou d’un garage public souterrain attenant à une gare, ou à un centre commercial par exemple, aura sitôt fait de réduire la pertinence de l’achat.

Parking en extérieur ou en zone sécurisée ? C’est sans conteste la seconde option qui aura la faveur des futurs locataires. Un stationnement protégé et sécurisé, mais également simple d’accès pourra en outre se louer plus cher qu’une place en plein air.

Enfin, le choix peut également se porter sur un box fermé qui cumule à lui seul une possibilité de stationnement, mais également des rangements. Les box sont très prisés des citadins. À l’achat, il faudra débourser entre 5 000 et 50 000 € selon la ville, soit 20 à 30 % de plus qu’une place de parking traditionnelle.

Pas de frais d’entretien et une fiscalité allégée : le parking a-t-il tout bon ?

Les avantages d’une place de parking ? Les contrats de location ne sont pas soumis à l’encadrement des loyers à Paris et Lille notamment. Par ailleurs, contrairement à une location meublée par exemple, un parking demande peu voire pas du tout d’entretien. Quant à la visite, elle se résume à la validation de l’emplacement et des contraintes liées à l’usage (accès à la zone, ouverture et fermeture).

En cas de revente, si la cession représente un montant inférieur à 15 000 €, le propriétaire pourra bénéficier d’une exonération de la taxe sur les plus-values. S’il est supérieur, alors c’est la règle classique qui s’applique, comme pour tout autre bien immobilier.

L’investissement locatif dans une place de parking offre une rentabilité comprise entre 5 et 8 % selon la localisation, pour une durée de détention de 10 ans minimum. Côté fiscalité, les loyers relèvent des revenus fonciers, pas de taxe sur la plus-value en cas de revente pour un montant inférieur à 15 000 €.

Pour un investissement réussi, les spécialistes recommandent d’investir dans plusieurs places de parking situées dans une grande ville française. À Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse ou encore Lille ou Marseille, les pénuries de places de stationnement gratuites ou payantes garantissent presque à tous les coups une revente facile à son propriétaire, ainsi qu’une absence de vacance locative.


Dernières Actualités

De la mérule dans votre logement, que faire ?

Publié le 17/06/2019

La mérule, ce champignon qui se nourrit de la cellulose du bois, est un véritable fléau pour qui y est confronté. Il peut engendrer des dégâts dans les bâtiments à une vitesse fulgurante. Les locataires et les propriétaires d’un logement qui constatent sa présence ont, depuis quelques années, pour obligation de le déclarer en mairie. Explications.

Cuisine : les astuces pour optimiser sa rénovation

Publié le 14/06/2019

Famille et amis s’y retrouvent volontiers pour manger, mais aussi pour discuter. La cuisine est aujourd’hui devenue une pièce de vie à part entière, pour les grands gastronomes aussi bien que pour les adeptes du four à micro-ondes. Et lorsqu’il s’agit de la rénover, il est conseillé de respecter certaines étapes clé et de ne pas oublier de la déduire de ses revenus. Explications.

Encadrement des loyers : les plafonds appliqués à Paris dès juillet

Publié le 12/06/2019

Le 1er juillet prochain signera le grand retour de l’encadrement des loyers à Paris, comme l’a confirmé un arrêté préfectoral publié le 29 mai dernier. Cette mesure, qui concernera les premières mises en location ainsi que les renouvellements de location, n’a pas la faveur de tous les acteurs du secteur. Les organisations professionnelles préparent déjà leurs actions pour faire annuler une mesure jugée contre-productive.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière