La bonne idée : investir dans une place de parking

Publié le 25/03/2019

Pour débuter dans le domaine de l’immobilier locatif ou tout simplement pour compléter ses revenus, l’investissement dans une place de parking offre de nombreux avantages. Outre un coût d’acquisition limité, le parking permet une excellente rentabilité et une fiscalité minorée en cas de revente. Attention toutefois à bien choisir la localisation. Plus la demande est forte, plus les avantages seront grands.


La localisation du parking, déterminante pour s’assurer un rendement locatif intéressant

Comme pour une maison ou un appartement, l’acquisition d’une place de parking nécessite quelques recherches. L’investisseur maximisera ses chances de réaliser un investissement rentable en achetant un parking dans une zone réputée pour ses difficultés de stationnement. En revanche, la présence d’une grande aire de parking ou d’un garage public souterrain attenant à une gare, ou à un centre commercial par exemple, aura sitôt fait de réduire la pertinence de l’achat.

Parking en extérieur ou en zone sécurisée ? C’est sans conteste la seconde option qui aura la faveur des futurs locataires. Un stationnement protégé et sécurisé, mais également simple d’accès pourra en outre se louer plus cher qu’une place en plein air.

Enfin, le choix peut également se porter sur un box fermé qui cumule à lui seul une possibilité de stationnement, mais également des rangements. Les box sont très prisés des citadins. À l’achat, il faudra débourser entre 5 000 et 50 000 € selon la ville, soit 20 à 30 % de plus qu’une place de parking traditionnelle.

Pas de frais d’entretien et une fiscalité allégée : le parking a-t-il tout bon ?

Les avantages d’une place de parking ? Les contrats de location ne sont pas soumis à l’encadrement des loyers à Paris et Lille notamment. Par ailleurs, contrairement à une location meublée par exemple, un parking demande peu voire pas du tout d’entretien. Quant à la visite, elle se résume à la validation de l’emplacement et des contraintes liées à l’usage (accès à la zone, ouverture et fermeture).

En cas de revente, si la cession représente un montant inférieur à 15 000 €, le propriétaire pourra bénéficier d’une exonération de la taxe sur les plus-values. S’il est supérieur, alors c’est la règle classique qui s’applique, comme pour tout autre bien immobilier.

L’investissement locatif dans une place de parking offre une rentabilité comprise entre 5 et 8 % selon la localisation, pour une durée de détention de 10 ans minimum. Côté fiscalité, les loyers relèvent des revenus fonciers, pas de taxe sur la plus-value en cas de revente pour un montant inférieur à 15 000 €.

Pour un investissement réussi, les spécialistes recommandent d’investir dans plusieurs places de parking situées dans une grande ville française. À Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse ou encore Lille ou Marseille, les pénuries de places de stationnement gratuites ou payantes garantissent presque à tous les coups une revente facile à son propriétaire, ainsi qu’une absence de vacance locative.


Dernières Actualités

Dispositifs Pinel et Denormandie : les barèmes pour défiscaliser en 2019

Publié le 19/04/2019

Bonne nouvelle pour les investisseurs, le fisc vient de publier les barèmes valables en 2019 pour défiscaliser grâce aux dispositifs Pinel et Denormandie. Entre loyers maximum applicables et limites de ressources des locataires, certains plafonds sont revus à la hausse. Voici les conditions à respecter pour bénéficier d’une réduction d’impôts en louant un logement en 2019.

Dispositif de défiscalisation Denormandie : 245 villes éligibles

Publié le 17/04/2019

Depuis le début de l’année, il y a du nouveau en matière d’investissement locatif. Le dispositif Denormandie encourage les investissements dans l’immobilier ancien et notamment dans les centres-villes dégradés des villes moyennes. À la manière du Pinel, il offre des réductions d’impôts en fonction de la durée de location. Les communes éligibles et les travaux de rénovation concernés viennent enfin d’être précisés.

APL : les revenus actuels seront bientôt pris en compte

Publié le 15/04/2019

Après le mode de calcul de l’impôt sur le revenu, c’est celui des aides au logement qui va bientôt être réformé. Mais contrairement à ce qui a récemment été annoncé, il faudra attendre le dernier trimestre 2019 pour voir les APL versées en fonction des revenus perçus durant les 12 derniers mois.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière