Impôt sur les sociétés en Outre-mer : ce qui change dans le cadre du dispositif Girardin

Publié le 07/10/2019

Le dispositif Girardin permet de bénéficier d’un crédit d’impôt sous certaines conditions, grâce à des investissements dans des projets fonciers Outre-mer. Bonne nouvelle pour les entreprises, les bénéfices imposables générés avec ce type d’investissement peuvent être défiscalisés jusqu’en 2025 contre 2020 auparavant.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Impôt sur les sociétés en Outre-mer : ce qui change dans le cadre du dispositif Girardin

La loi Girardin pour encourager les investissements locatifs en Outre-mer

La loi n° 2003-660 du 21 juillet 2003, dite loi de programme pour l’outre-mer, plus couramment appelée loi Girardin permet depuis 2003 de bénéficier de crédit d’impôt en réalisant des projets immobiliers en Outre-mer. Ce dispositif porté par Annick Girardin, à l’époque députée à Saint-Pierre-et-Miquelon et désormais ministre des Outre-mer depuis 2017, est destiné à promouvoir l’immobilier locatif dans les territoires d’Outre-mer.

Code général des impôts – Article 244 quater W : « Les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel ou exonérées (…), exerçant une activité agricole ou une activité industrielle, commerciale ou artisanale (…), peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt à raison des investissements productifs neufs qu’elles réalisent dans un département d’outre-mer (…).

Le volet concernant la défiscalisation des entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés au titre de leurs investissements Outre-mer prévu pour durer jusqu’au 31 décembre 2020 a été étendu jusqu’en 2025.

Réduire ou supprimer l’impôt sur les sociétés grâce au dispositif Girardin jusqu’en 2025

Le dispositif Girardin encourage les investissements locatifs en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, à la Réunion et à Saint-Martin mais également à Saint-Pierre et Miquelon, en Nouvelle Calédonie, en Polynésie française, à Saint-Barthélemy et dans les îles Wallis et Futuna.

La loi Girardin permet notamment aux sociétés de mettre en place une stratégie de défiscalisation et donc de réduire voire de supprimer le montant des bénéfices imposables. Elle se limite désormais aux investissements locatifs neufs intermédiaires, comme l’a précisé la loi de finances 2019. Les logements sociaux ne sont donc plus concernés que sous certaines conditions.

Pour bénéficier du dispositif Girardin, les sociétés doivent en outre trouver un locataire désireux d’occuper un logement neuf situé Outre-mer, au titre d’une résidence principale. Elles ont désormais douze mois après l’acquisition du bien ou l’achèvement des travaux pour ce faire, contre six mois auparavant. Le bailleur doit en outre louer le bien pendant cinq ans en se conformant au plafond de loyers et de ressources en vigueur, qui peuvent être révisés chaque année. Enfin, nouveau critère d’éligibilité et non des moindres, pour bénéficier du crédit d’impôt proposé par le dispositif Girardin, l’entreprise doit impérativement être installée Outre-mer.

À noter que dans le cadre d’une acquisition en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement), le crédit d’impôt est versé de manière fractionnée : 70 % à l’achèvement des fondations, 20 % pour la mise hors d’eau et 10 % au moment de la livraison.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière