Immobilier : à la montagne aussi, les prix flambent !

Publié le 14/01/2019

Environ 1 Français sur 3 choisit chaque année de passer ses vacances d’été à la montagne. Un chiffre qui grimpe davantage chez la jeune génération. En hiver bien sûr, la montagne arrive en premier choix lorsqu’il s’agit de s’évader quelques jours. Une situation qui influence grandement le prix de l’immobilier montagnard. Voici notre palmarès des destinations les plus prisées et de celles qui permettent un investissement au pied des pistes à petit prix.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Immobilier : à la montagne aussi, les prix flambent !

La France, médaille de bronze des destinations touristiques pour skier

La France compte quelque 350 stations de sports d’hiver. Du massif des Alpes, on retient volontiers le sommet du Mont-Blanc qui culmine à 4 810 mètres, mais c’est sans compter sur le Vignemale et ses 3 298 mètres dans les Pyrénées, le Monte Cinto à 2 706 mètres en Corse ou encore le Puy de Sancy à 1 886 mètres dans le Massif central. Autant de destinations qui attirent chaque année plusieurs milliers de touristes durant la saison hivernale, mais également en été.

locatif-investir-montagne

Les territoires de montagne couvrent plus de 20 % de la France et génèrent quelque 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires grâce au tourisme. Durant l’hiver 2016-2017, 51,1 millions de journées ont été vendues à des skieurs ce qui fait de la France la 3ème destination mondiale où il fait bon skier, après les Etats-Unis et l’Autriche.

Val-d’Isère, station française où l’immobilier est le plus cher

À la montagne comme en France en général, le prix de l’immobilier dans les zones les plus prisées peut atteindre des sommets. Ainsi, les Alpes du Nord arrivent en tête du massif le plus cher de France où le prix moyen pour un appartement ou un chalet se situe autour de 5 026 €/m². Plus grand domaine skiable national avec des stations comme Valmorel, Lans en Vercors, La Clusaz ou encore Sixt Fer à Cheval, les Alpes du Nord proposent également le plus grand nombre d’infrastructures, ce qui attire tous les ans une clientèle essentiellement francilienne, mais également étrangère.

Cette clientèle aisée est prête à débourser 10 391 €/m² à Val-d’Isère, 9 767 €/m² à Courchevel et 8 701 €/m² à Méribel. A Val-d’Isère donc, le prix au m² est proche du tarif affiché par les appartements parisiens. Ceci en fait une station authentique idéale pour les familles, pour le plus grand plaisir des clients Britanniques aisés, alors que Courchevel est davantage recherchée par les Russes.

Un studio à moins de 50 000 € ? C’est possible dans les Vosges

Si certaines stations des Alpes du Nord comme Gresse-en-Vercors et ses 1 460 €/m² sont particulièrement accessibles, c’est dans les Alpes du Sud, mais surtout dans les Pyrénées, le Massif-Central et les Vosges qu’il est le plus possible d’investir à la montagne à petit prix. Avec respectivement 2 198€/m², 2 012€/m² et 1 724 €/m², ces massifs permettent aux ménages disposant d’un petit budget ou aux primo-accédants d’investir à la montagne.

Attention toutefois, ces stations étant moins connues, elles sont également moins prisées et bénéficient d’un tourisme avant tout local. La facilité à trouver des locataires est donc plus aléatoire qu’à Megève, Chamonix, Avoriaz ou encore à l’Alpe d’huez.


Dernières Actualités

Isolation à 1 euro, gare aux arnaques

Publié le 21/08/2019

L’été et ses longs congés est un moment propice au commencement des travaux de rénovation. Et dans un contexte où l’économie d’énergie est au cœur de nombreuses préoccupations, isoler ses combles ou ses murs pour 1 euro seulement peut être tentant. Pourtant, dans une note du 1er août, la DGCCRF alerte sur des arnaques téléphoniques et des sites Internet frauduleux qui se multiplient.

Amiante : le nouveau diagnostic obligatoire, même pour les petits travaux

Publié le 14/08/2019

La liste des diagnostics immobiliers obligatoires s’allonge. Imposé aux professionnels de la construction depuis 2016, c’est plus exactement le repérage amiante avant travaux qui se généralise depuis le 16 juillet, en devenant une obligation pour les particuliers. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 18 000 euros.

Impôt sur le revenu : il est encore temps de corriger sa déclaration.

Publié le 07/08/2019

Le service de télécorrection de l’administration fiscale est ouvert depuis le 31 juillet. Il permet aux foyers fiscaux qui ont déclaré leurs revenus en ligne et qui viennent de recevoir leur avis d’imposition, de modifier ou corriger leur télédéclaration. Aucune réclamation n’est donc nécessaire. Le service est accessible uniquement en ligne, jusqu’à la fin de l’année.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière