Révision du barème de l’impôt sur le revenu : du nouveau pour 2020

Publié le 09/10/2019

Baisse d’impôt en vue pour les contribuables Français. Dans le cadre du projet de loi de finances pour l’année 2020, le barème progressif de l’impôt sur le revenu va être révisé. L’objectif : tenir compte de l’inflation et faire économiser quelques 350 euros à plus de 12 millions de ménages. Promesse du Gouvernement Macron, cette baisse d’impôt interviendra dès l’année prochaine.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Révision du barème de l’impôt sur le revenu : du nouveau pour 2020

Baisse d’impôt pour les Français : les ménages modestes seront les premiers concernés

Dans le cadre du Grand Débat National mis en place en début d’année en réponse à la crise des « Gilets jaunes », Emmanuel Macron avait promis une baisse d’impôt pour la plupart des contribuables français. Cette baisse vient d’être confirmée par le projet de loi de finances 2020 qui a été présenté le jeudi 26 septembre.

Pour réduire le montant de l’impôt sur le revenu, le Gouvernement a donc décidé de repenser les tranches de revenus et les taux d’imposition appliqués. Si les ménages les plus modestes, percevant les revenus annuels les plus faibles seront parmi les premiers bénéficiaires, la mesure devrait profiter à 16,9 millions de foyers pour une économie moyenne de 303 euros.

À noter que le calcul de la décote auquel peuvent prétendre les personnes célibataires dont l’impôt brut ne dépasse pas 1595 euros – 2627 euros pour un couple – est lui aussi modifié. Pour un célibataire, il faut maintenant soustraire 45,25 % de l’impôt dû à 1196 euros.

En 2020, les tranches d’imposition et certains taux appliqués seront revus à la baisse

Pas de changement du côté des plus faibles ressources. Les ménages dont les revenus annuels n’excèdent pas 9964 euros ne seront pas imposables. Pour la première tranche allant de 9964 euros à 25 405 euros (27 519 euros auparavant) de revenus annuels, le taux d’imposition est abaissé à 11 % contre 14 % actuellement. Selon le Gouvernement, 12,2 millions de foyers sont imposables dans cette tranche, la réforme devrait leur faire gagner en moyenne 350 euros.

La seconde tranche d’imposition est-elle aussi révisée et concernera désormais les revenus annuels compris entre 25 405 euros et 72 643 euros. 4,7 millions de foyers fiscaux seront imposés à 30 % de leurs revenus et bénéficieront en 2020 d’une baisse d’environ 250 € pour un couple. À noter que les ménages qui gagnent entre 25 405 et 27 518 euros annuellement étaient auparavant taxés à 14 %. À partir de 2020, ils seront donc plus lourdement imposés.

Même chose pour la tranche supérieure. Les ménages auparavant imposés à 41 % le seront toujours à ce taux mais feront leur entrée plus tôt. Cela concernera désormais les revenus annuels compris entre 72 643 euros et 156 244 euros contre 72 643 euros jusqu’à présent. Pas de changement en revanche pour les ménages les plus aisés qui gagnent plus de 156 244 euros par an et sont imposés à 45 %. Si la mesure bénéficie aux ménages les plus modestes et à certains ménages moyens, l’abaissement des seuils d’imposition pénalisent donc en revanche les plus fortunés.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière