Investissement Pinel : est-il toujours possible de louer à un proche ?

Publié le 30/11/2018

Alors qu’un amendement au projet de loi de finances 2019 va étendre le dispositif aux logements anciens dégradés, c’est un autre amendement qui a récemment fait trembler les promoteurs. L’idée avancée consistait à supprimer l’avantage fiscal lorsqu’un propriétaire décidait de louer un bien à un proche.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Investissement Pinel : est-il toujours possible de louer à un proche ?

Parmi les dispositifs de défiscalisation, le Pinel est sans conteste l’un des préférés des Français. Alors qu’un amendement au projet de loi de finances 2019 va étendre le dispositif aux logements anciens dégradés, c’est un autre amendement qui a récemment fait trembler les promoteurs. L’idée avancée consistait à supprimer l’avantage fiscal lorsqu’un propriétaire décidait de louer un bien à un proche. Une mesure finalement rejetée par le Gouvernement.

Louer un bien à ses parents ou à ses enfants tout en bénéficiant de l’avantage Pinel

Joël Giraud, député LREM de la 2e circonscription des Hautes-Alpes ne s’attendait peut-être pas à provoquer un tel tollé. Mercredi 7 novembre dernier, à l’Assemblée nationale, le rapporteur général de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire a défendu un amendement au projet de loi de finances 2019. Cet amendement devait interdire à un propriétaire foncier de louer un bien acquis en Pinel à ses parents ou à ses enfants. Une mesure qui consistait tout simplement à rétablir l’interdiction présente dans le cadre du Pinel ancienne version, le dispositif Duflot de 2013 et 2014.

Un vote en commission qui a déclenché la colère des professionnels de l’immobilier, arguant que l’un des principaux motifs d’investissement immobilier pour les investisseurs particuliers est justement de pouvoir loger un parent isolé ou vieillissant, ou un enfant scolarisé loin du domicile familial.

Cet amendement, adopté par la commission, prévoit que le dispositif « Pinel » ne s’applique pas pour des locations à des ascendants ou des descendants. Celles-ci constituent, à mon sens, un détournement. J’ai d’ailleurs lu dans la presse que ce dispositif n’est solvable qu’en raison de ce système de location, ce qui en dit long sur son fonctionnement réel. Néanmoins, en raison des polémiques qu’il a provoquées, je retire cet amendement. (Joël Giraud, 16 novembre 2018)

Dispositif Pinel : que prévoit la loi des finances pour 2019 ?

Jugé défavorable par le Gouvernement, l’amendement ne verra finalement pas le jour, en tous cas pas en 2019. Il est donc toujours possible pour un propriétaire bailleur d’investir dans l’immobilier locatif pour loger un proche, ce tout en bénéficiant de la réduction d’impôt du dispositif Pinel. Mais pour ce faire, il faut impérativement que le bailleur et le locataire ne fassent pas partie du même foyer fiscal.

Rappelons que le dispositif Pinel a été prorogé jusqu’au 31 décembre 2021 dans les zones où l’immobilier est le plus en tension. Les zones A, A bis et B1 où sont par exemple situées les villes de Paris, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, La Rochelle, Bayonne, Annecy, ou encore Saint-Malo sont donc éligibles. En revanche pour les zones C et B2, seuls les permis de construire déposés avant le 31 décembre 2017 pour un logement acquis avant le 31 décembre 2018 sont concernés.


Dernières Actualités

Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

BTP : le Gouvernement souhaite une reprise des chantiers à 100% avant la fin du mois

Publié le 22/05/2020

Après deux mois d’arrêt total, les gros chantiers du bâtiment, mais également les rénovations des particuliers, peinent à reprendre. À l’issue du confinement, on estime d’ailleurs qu’à peine plus de la moitié d’entre eux a repris son activité. En cause, les risques sanitaires et les mesures imposées, mais également les litiges financiers liés aux surcoûts et aux nombreux retards. Pour l’exécutif, l’activité doit reprendre en totalité avant la fin du mois.

Location meublée : le régime fiscal a évolué

Publié le 20/05/2020

Une nouveauté adoptée dans le cadre de la loi de finances pour 2020 permet de passer automatiquement du statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) à celui de loueur en meublé professionnel (LMP) lorsque les plafonds sont atteints. Si l’absence de déclaration est a priori une bonne nouvelle, elle n’est pas sans conséquences pour les investisseurs concernés, notamment en cas de revente.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière