Investissement locatif : le crowdfunding est désormais possible

Publié le 15/10/2018


Porté par Bruno Le Maire, le projet de loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) est passé de 73 à 140 articles lors de son adoption par l’Assemblée Nationale le 10 octobre. Destinée à simplifier la vie des entreprises et des salariés, cette loi rendra éligible au PEA-PME les titres émis dans le cadre du financement participatif. Bienvenue au crowdfunding immobilier.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding, comprendre « crowd » la foule et « funding » le financement en anglais, désigne le financement participatif. Il s’agit d’un moyen en vogue de financer un projet en faisant appel à une levée de fonds via un large public souvent anonyme, constitué de particuliers et d’entreprises. Tous les types de projets sont concernés et le financement se fait généralement par le biais d’Internet et des réseaux sociaux.

Le crowdfunding a séduit de nombreux investisseurs et porteurs de projets ces dernières années. Cet essor a également donné naissance à une multitude de plateformes permettant de faire le lien entre les projets et les investisseurs. Pour éviter les dérives, le crowdfunding est réglementé depuis le 1er octobre 2014.

Comment se déroule une opération de crowdfunding immobilier ?

Investir dans l’immobilier s’inscrit dans la durée, et cela, même si le crowdfunding immobilier est généralement plus court qu’un financement traditionnel (12 à 24 mois en moyenne).

En pratique, les investisseurs souscrivent des obligations (ou titres financiers) qui permettent le financement de programmes de constructions immobilières. Lorsque l’opération est débouclée, les investisseurs perçoivent capital et intérêts.

En amont, la plateforme doit être en mesure de renseigner les investisseurs sur le bouclage financier, ce en toute transparence et conjointement avec le promoteur concerné. Elle doit également proposer un suivi durant toute la durée de l’opération.

Réussir son investissement immobilier grâce au crowdfunding

Les plateformes dédiées au financement participatif et notamment au crowdfunding immobilier sont nombreuses, les risques de se tromper aussi. Il convient donc de prendre quelques précautions pour réussir son opération en toute sécurité. Pour cela, il s’agit de se renseigner sur l’historique des plateformes et leur indice de confiance. Nombre de projets encadrés, délais, la plateforme est-elle ou non agréée ? Pour ce faire, il faut se fier au label représenté par un macaron Marianne sur la page d’accueil des sites fiables.

Autorité des marchés financiers (AMF) : « Afin de favoriser le développement du financement participatif dans un environnement sécurisant pour les contributeurs (donateurs, prêteurs ou investisseurs), les pouvoirs publics ont créé un cadre réglementaire pour l’exercice de cette nouvelle activité. Afin de permettre au public et clients des plateformes de financement participatif de s’assurer que la plateforme est soumise au respect des exigences de la réglementation française, un label a été créé par les pouvoirs publics ».


Dernières Actualités

Immobilier ancien : hausse du nombre d’investisseurs locatifs

Publié le 18/01/2019

En 2018, le nombre d’investisseurs tournés vers l’immobilier locatif a grimpé en flèche. En cause, les fortes incertitudes liées aux marchés financiers. Mais pour 2019 ? Rien n’est moins sûr à l’heure où les taux d‘emprunt sont déjà annoncés à la hausse, et où plane un retour de l’encadrement des loyers à Paris.

Plus-values immobilières : une taxation alourdie en 2019 ?

Publié le 16/01/2019

Cette année, encore, les vendeurs immobiliers pourraient souffrir d’une lourde fiscalité. La taxe sur le produit des ventes devrait rester stable après une hausse de 6 % entre 2017 et 2018. Pour les vendeurs, plusieurs solutions leurs permettent toutefois d’alléger la plus-value taxable afin d’optimiser leurs opérations. Entre taxation, exonération et abattement, faisons le point.

Immobilier : à la montagne aussi, les prix flambent !

Publié le 14/01/2019

Environ 1 Français sur 3 choisit chaque année de passer ses vacances d’été à la montagne. Un chiffre qui grimpe davantage chez la jeune génération. En hiver bien sûr, la montagne arrive en premier choix lorsqu’il s’agit de s’évader quelques jours. Une situation qui influence grandement le prix de l’immobilier montagnard. Voici notre palmarès des destinations les plus prisées et de celles qui permettent un investissement au pied des pistes à petit prix.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière