Immobilier locatif : les atouts de la résidence étudiante

Publié le 20/03/2019

Tout investisseur locatif cherche à lier des avantages fiscaux avec un rendement pertinent. Une combinaison qui peut être atteinte grâce aux résidences étudiantes, de plus en plus prisées. Avec la crise du logement que traverse la France et le nombre d’étudiants dans le supérieur qui ne cesse de croître, ce type d’habitations permet de relier l’offre à la demande.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Immobilier locatif : les atouts de la résidence étudiante

La crise du logement touche aussi les étudiants

L’année scolaire 2016-2017 comptait quelque 2,6 millions d’étudiants dans le supérieur. Un chiffre qui grimpe un peu plus chaque année et pourrait atteindre 2,8 millions en 2024. Si 50 % de ces jeunes étaient alors logés par leurs propres moyens, ils n’étaient que 10 à 15 % à bénéficier d’un appartement du parc public.

Pourtant, le Gouvernement multiplie depuis quelques années déjà les dispositifs en faveur des logements étudiants. En 2014 par exemple, le Gouvernement Valls avait mis au point le « plan 40 000 » pour « remédier à la pénurie de logements étudiants et améliorer les conditions de vie des étudiants ». Plus ambitieux et plus récent, le « plan 60 000 » également qualifié de « plan 80 000 » par les plus optimistes, prévoit la construction de plus de 60 000 logements étudiants par an nécessitant le déblocage de 120 millions d’euros chaque année.

21 000

Sur l’année scolaire 2018-2019, plus de 21 000 logements étudiants sont déjà en projet. D’autres sont en cours de rénovation dans le cadre de « l’effort de réhabilitation » voulu par le Gouvernement. En 2017, le « plan 40 000 » avait permis de loger 40 390 nouveaux étudiants.

Résidences étudiantes : des avantages pour les locataires comme pour les investisseurs

Pourtant, la demande peine toujours à trouver son offre et le nombre de logements étudiants reste insuffisant en France malgré les efforts de l’exécutif. Conséquence de cette pénurie, les résidences étudiantes ont le vent en poupe.

Construites pour simplifier la vie des jeunes locataires, ces résidences sont généralement établies à proximité des transports en commun et/ou des écoles et des universités. Une stratégie payante qui garantit un taux de remplissage moyen supérieur à 90 %.

Et les avantages ne s’arrêtent pas là puisque les étudiants peuvent, selon les cas, profiter d’un large choix de services : connexion Internet, accueil, accès entièrement sécurisé, laverie, cafétéria, local pour vélo et deux roues, salle de sport. En outre, les logements sont entièrement meublés et bénéficient des dernières normes en matière d’environnement et de sécurité.

Du côté du propriétaire, la location est encadrée par un bail commercial qui le lie à l’exploitant de la résidence. Un contrat qui prévoit la gestion du bien dans son ensemble, de la sélection des nouveaux locataires à la collecte des charges et des loyers en passant par la réalisation de l’état des lieux. Et grâce au statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), le bailleur profite d’une fiscalité avantageuse en plus de pouvoir être remboursé de la TVA sur le prix d’achat du bien. Jusqu’au 31 décembre 2021, il est également possible d’acquérir un logement dans une résidence de service dans le cadre du dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard.

location-logement-etudiant


Dernières Actualités

Immobilier ancien : les ventes toujours à la hausse

Publié le 16/10/2019

Le succès de l’immobilier ancien ne se dément pas auprès des acheteurs français. Malgré un léger ralentissement en septembre, le volume record des transactions, cette année, est porté par les taux qui ne cessent de baisser. En un an, les ventes ont fait un bond de 7 % sur tout le territoire et de 4 % en Île-de-France.

Taxe foncière : la réforme pourrait coûter cher à certains propriétaires

Publié le 11/10/2019

La loi de finances pour l’année 2020 a tranché sur ce chantier épineux. La réforme de la taxe foncière sera bien effective mais seulement à partir de 2026. Pour ce faire, la valeur locative des logements, servant de base au calcul de la taxe et datant de critères établis en 1970, sera réactualisée. Alors que 130 000 foyers ont vu leur taxe foncière augmenter cette année, de nouvelles hausses sont à prévoir d’ici à 2026.

Révision du barème de l’impôt sur le revenu : du nouveau pour 2020

Publié le 09/10/2019

Baisse d’impôt en vue pour les contribuables Français. Dans le cadre du projet de loi de finances pour l’année 2020, le barème progressif de l’impôt sur le revenu va être révisé. L’objectif : tenir compte de l’inflation et faire économiser quelques 350 euros à plus de 12 millions de ménages. Promesse du Gouvernement Macron, cette baisse d’impôt interviendra dès l’année prochaine.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière